Aulas sèche le PSG en faisant une allusion aux Gilets Jaunes

Jonathan Ferdinand - vendredi 01 février 2019 936 Likes

Dimanche soir, l'Olympique Lyonnais accueille un Paris Saint-Germain invaincu en championnat. Si le match n'intervient qu'en fin de week-end, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a lancé le sien à travers des déclarations fracassantes dans la presse, à l'instar de Nabil Fékir. Au journal Le Progrès, l'emblématique numéro 1 du club rhodanien s'en est vivement pris une nouvelle fois au modèle économique du Paris Saint-Germain.

"Je suis contre le financement d’État qui attribue un titre de champion, qui qualifie automatiquement le PSG pour la Ligue des Champions et qui donc, ne donne plus qu’un accès direct aux autres clubs français", a-t-il regretté dans les colonnes du quotidien régional. Pour prolonger son propos, Jean-Michel Aulas a ensuite fait une allusion assez étrange aux Gilets Jaunes. "Le PSG est dans l'irréel, et nous on va jouer contre un État. On ne va pas dire que l'on est le pays uniquement des Gilets Jaunes, mais un peu de décence devrait être ressentie par les instances et les politiques. Mais puisqu'avec la DNCG tout est permis et que le fair-play financier est bafoué... Contre nous, le PSG joue sa lutte des classes, mais on est capable de renverser les montagnes."

"Lille est devant nous, mais nous réglerons ça"

Rien de surprenant dans ces déclarations finalement, Aulas souffle le chaud et le froid avec le PSG. Concernant le sportif, il a estimé qu'autre chose qu'une 2e place en fin de saison "serait un échec". L'équilibre du modèle économique lyonnais en dépend. Il a justement eu un mot pour les Lillois que les joueurs de l'OL recevront le 4 mai prochain au Groupama Stadium. A l'entendre, ce sera d'ailleurs une formalité : "Cette année, nous avons une belle équipe de Lille (2e) devant nous, mais nous la recevons et nous réglerons ça."

Du grand Jean-Michel Aulas en somme. Vivement dimanche comme on dit.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté