Ces joueurs qui ont célébré un but en brandissant leur maillot

Shady M. - lundi 06 novembre 2017 578 Likes

Hier soir, la victoire écrasante de l'Olympique Lyonnais face à l'AS Saint-Etienne (5-0) a presque été reléguée au second plan face à l'impact qu'a eu la célébration de Nabil Fékir, sur le cinquième but lyonnais. Le Français a chambré Geoffroy-Guichard en enlevant son maillot et en le montrant à la foule.

Une célébration rare, mais loin d'avoir été inventée par le numéro 18 de l'OL. Plusieurs stars ont en effet utilisé ce geste pour célébrer des buts marquants. 

Ronaldinho (2002)

Une saison après avoir débarqué à Paris, en 2001, Ronaldinho éclabousse de son talent un Classico au Parc des Princes, remporté largement par son équipe (3-0). Auteur des deux premiers buts du PSG, avant que Martin Cardetti ne scelle le sort du match, le Brésilien a donc "inventé" une célébration qui lui sera repris des années plus tard. 

Juninho (2009)

En mai 2009, l'Olympique Lyonnais se déplace au Vélodrome. Les Gones mènent 2 buts à 1 à quelques secondes du coup de sifflet final quand le maître artificier Juninho s'élance pour frapper son coup franc à 30 mètres des cages de Steve Mandanda. Après avoir plié la rencontre de son coup de pied arrêté, il se rendra devant la tribune des Yankee Nord brandir son maillot. 

Marcelo (2014)

Douze ans après son dernier titre en Ligue des Champions (en 2002), le Real Madrid affronte son voisin de l'Atletico avec un seul objectif : la Decima. Menée jusqu'à la 92ème minute, la Casa Blanca reviendra de nulle part grâce à un coup de tête de Sergio Ramos. Les prolongations seront largement dominées par les Merengues (4-1 score final). Auteur du troisième but de son club, Marcelo a laissé éclaté sa joie en montrant fièrement son maillot au Estadio de la Luz.

Lionel Messi (2017)

Le FC Barcelone se déplace au Bernabéu dans l'un des chocs les plus attendus de la planète football. A quelques secondes du terme de la rencontre, le Real Madrid tient un nul (2-2) qui l'arrange dans la course au titre de champion de Liga. Mais à quelques secondes du terme, le génie argentin vient faire basculer le sort de ce match en inscrivant le troisième but décisif de son équipe. Après avoir concédé ce but décisif, les Madrilènes devront en plus avaler la célébration de Lionel Messi.

Cristiano Ronaldo (2017)

La réponse du berger à la bergère. Quelques mois après s'être fait taquiner par Messi, le Real se rend au Camp Nou pour le compte de la Supercoupe d'Espagne. Alors que les deux équipes sont à égalité 1-1 à la 80ème minute, CR7 marque et porte fièrement le maillot du Real Madrid devant un stade catalan médusé.

Mauro Icardi (2017)

Une nouvelle fois, cette célébration a été empruntée un jour de grand rendez-vous. Après le PSG-OM, l'Olympico, la finale de Ligue des Champions ou encore les Clasicos, il s'agit cette fois d'un Inter vs. Milan AC. Ce 15 octobre 2017, Mauro Icardi est en pleine bourre et réalise un triplé permettant à son équipe de dominer son rival éternel sur le score de 3 buts à 2. Pour sa dernière réalisation, décisive, il fera cette célébration, désormais à la mode chez les stars.

Nabil Fékir (2017) 

Le dernier joueur en date à avoir réalisé cette célébration humiliante. Nabil Fékir a mis un point d'orgue à la prestation lyonnaise en terre stéphanoise (0-5). Auteur du deuxième but de son équipe d'une belle frappe puissance, il a ensuite crucifié Stéphane Ruffier pour la cinquième réalisation de son équipe. Cette célébration, jusqu'alors provocante mais effectuée dans des conditions pacifiques, a ici fait disjoncter les supporters de Saint-Etienne, qui ont envahi le terrain. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté