Les plus grands traîtres de l'histoire du foot

OMG Staff - Saturday 06 June 2015 691 Likes

Seuls les vrais amoureux d'un club de foot pourront comprendre la douleur de voir partir un de leurs joueurs chez l'ennemi juré. Voici les plus grands traîtres de l'histoire du football !

 

1. Luis Figo

On a beau être l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du foot, la trahison ne passe jamais. Après 5 ans passés à Barcelone, Luis Figo rejoint le Real Madrid pour 60 M€. Quelques mois plus tard, le Portugais remportera le Ballon d'Or. Assez pour que les socios du Barça pètent les plombs et lui balancent de multiples projectiles - dont certains pour le moins surprenant - lors des Clasicos. Récemment, les dirigeants Catalans ont refusé la participation de Figo à un match de légende. Rancune quand tu nous tiens...

@101greatgoals.com @101greatgoals.com

 

 

2. Bernd Schuster

Comme Figo, Bernd Schuster est passé du FC Barcelone au Real sans aucun scrupule. Et si les fans Barça sont touchés, ceux du Real connaîtront le même sentiment de haine lorsque le milieu allemand rejoindra... l'Atlético Madrid ! Un sacré culot. Bernd, tu as trahi combien de clubs toi ???

@fcbarcelona.com @fcbarcelona.com

 

 

3. William Gallas

Dans le même genre, on retrouve William Gallas. Désireux de quitter Chelsea en 2006, le défenseur français aurait menacé de "mettre des buts contre son camp" avec les Blues... Finalement transféré à Arsenal, Gallas fait enrager les supporters de Chelsea qui le considèrent comme un traître. Comme si cela ne suffisait pas, l'ancien marseillais rejoint un troisième club de Londres, l'ennemi juré des Gunners : Tottenham ! Qui est-ce qui est wanted in London ???

@kopfootball.net @kopfootball.net

 

 

4. Fabrice Fiorèse

En 2004, Fabrice Fiorèse, alors au PSG, devient l'incarnation du mal absolu en rejoignant l'Olympique de Marseille. Ce n'est pas le premier à faire ce voyage, mais la manière employée a le don de rendre fou les supporters parisiens. Fiorèse attend les ultimes heures du mercato pour rejoindre l'OM et y retrouver son ami Déhu, lui même parti à Marseille cette année-là. Ce départ tardif ne permettra pas à Paris de remplacer son milieu droit et son retour au Parc des Princes s'effectuera dans le chaos.

@apachemag.com @apachemag.com

 

 

5. Michael Laudrup

Le départ de Laudrup du Barça pour Madrid n'a pas rendu fou de rage les supporters blaugranas. Pas tout de suite... En 1994, Romario explose au Barça et condamne le Danois à cirer le banc. Même si Barcelone vient d'écraser le Real 5-0, Laudrup décide de rallier Madrid l'été suivant. Ses retrouvailles avec le club de la Catalogne seront épiques puisque le Real infligera une cinglante défaite à Barcelone... 5-0 !

@viejomadrid.tumblr.com @viejomadrid.tumblr.com

 

 

6. Ronaldo

Considéré comme l'un des meilleurs attaquants de pointe de tous les temps, Ronaldo n'en demeure pas moins un sacré traître. Élégant, le Brésilien a préféré faire une escale pour mieux faire avaler la pilule aux supporters. Le FC Barcelone, l'Inter Milan, le Real Madrid puis le Milan AC. Fallait le faire quand même !

@thefootballmind.com @thefootballmind.com

 

 

7. Gabriel Batistuta

Parce que le football est un sport universel, on retrouve aussi d'énormes traîtres en dehors du Vieux Continent. En 1989, Gabriel Batistuta évolue à Buenos Aires, du côté de River Plate. Mais un an plus tard, l'Argentin rejoint l'ennemi juré : Boca Juniors. La Bombonera s'en réjouit mais ne s'enflammera qu'une seule saison puisque Batistuta ralliera l'Europe en 1991.

@pinterest.com @pinterest.com

 

 

8. Sol Campbell

Idole de White Hart Line, Sol Campbell se voit proposer une revalorisation salariale en or par les dirigeants des Spurs, qui veulent faire de lui le joueur le mieux payé de l'histoire du club. A ce moment-là, le défenseur anglais intéresse les meilleurs clubs du monde, dont Arsenal. "Je n'irai jamais là-bas", déclare alors Campbell. Pourtant, il rallie Arsenal dans la foulée et s'imposera comme un roc en défense centrale, amenant les Gunners à réaliser une saison sans perdre le moindre match en Premier League en 2004.

@mirror.co.uk @mirror.co.uk

 

 

9. Gabriel Heinze

Cinq ans après avoir quitté le PSG, Gabriel Heinze retrouve la Ligue 1 en signant... à Marseille ! Ce qui pique le plus les supporters parisiens, c'est que l'énorme estime pour Heinze est partie fumée au moment où l'Argentin a rejoint la Cannebière. Un coup de massue impossible à imaginer pour Paris, tant ce grand défenseur semblait estampillé PSG.

@ajplom.fr @ajplom.fr

 

 

10. Zlatan Ibrahimovic

Acheter des titres en Série A est encore plus compliqué que d'acheter l'amour du maillot pour Ibrahimovic. Zlatan a évolué à la Juventus Turin, à l'Inter Milan et au Milan AC ! Perçu comme un mercenaire, le géant scandinave a gagné partout où il est passé. Un immense champion auquel il ne faut tout de même pas trop s'attacher...

@prozlatan.fr @prozlatan.fr

 

On peut également inclure dans cette liste Ashley Cole, Adebayor, Götze, Gomis, Pirlo, Fabregas, Tévez, Van Persie et bien d'autres. A noter qu'Alfredo Di Stefano, peut-être le meilleur joueur de l'histoire du Real, est considéré comme un traître du côté de Barcelone puisqu'il avait signé au Barça et y avait même disputé trois matchs amicaux avant de se retrouver à Madrid...

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community