Quand N'Soki utilise l'OM pour toucher le jackpot...

Antoine Mérand - jeudi 13 septembre 2018 239 Likes

Il est des rivalités géographiques en France, comme celle qui oppose l’Olympique Lyonnais à l’AS St Etienne. D’autres sont historiques mais n’ont aujourd’hui (presque) plus aucune valeur, à l’image d’un Nantes-Saint-Etienne de la belle époque. Et puis il y a les rivalités « politiques », ou « économiques », qui n’existent que depuis que certains dirigeants l’ont souhaité. Le Paris Saint-Germain contre l’Olympique de Marseille, le Classico à la française. Il faut avouer que ça en jette, si bien qu’un transfert de joueur de l'un de ces deux clubs à l’autre est considéré comme un acte de haute trahison.

Un jeune joueur parisien se sert de Marseille pour rafler les gains

Steven N’Soki, 19 ans, semble être une future pépite française. Evoluant à la base au poste de défenseur central, il est utilisé depuis cette année, sa première saison avec les pros, en tant que latéral gauche par Thomas Tuchel, le nouveau coach du PSG.

Mais il aurait pu à la fin de l’été quitter les bords de Seine pour les plages de Méditerranée. Annoncé proche du club phocéen, les dirigeants l’ont finalement convaincu de rester à Paris avec une petite surprise à la clef : une prime à la signature qui s’élèverait à 3 millions d’euros. Lui qui touchait jusqu’à présent 5000 euros par mois devrait apprécier, et pourra remercier l’OM de son intérêt.

Bien que dérisoire pour le PSG, la somme mise sur la table pour ne pas laisser partir son jeune joueur démontre tout l’intérêt qu’il lui porte. De bon augure pour la suite.

Sa décision aura peut-être été également influencée par son coéquipier Presnel Kimpembe, qui au mois d'août dernier le martyrisait en vidéo pour l'empêcher de rejoindre le "club ennemi". Sait-on jamais...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté