OM : Les consternants nouveaux extraits des écoutes téléphoniques

OMG Staff - Saturday 23 April 2016 1.7k Likes

L’Equipe a révélé de nouveaux extraits des écoutes téléphoniques réalisées dans le cadre des transferts douteux de l’OM entre 2011 et 2012.

Décidément, l’Olympique de Marseille est en pleine tempête. Alors que Franck Passi assure une énième fois l’intérim suite à la mise à l’écart de Michel, et que Margarita Louis-Dreyfus a officiellement mis le club en vente, voilà que de nouvelles affaires apparaissent.

Le Canard Enchaîné nous dévoilait il y a quelques jours des extraits d’écoutes téléphoniques accablants dans les coulisses du club.

Aujourd’hui, c’est au tour de L’Equipe de passer à l’action et de révéler dans son édition du jour, de nouveaux extraits tout aussi décoiffants. On y découvre une discussion surréaliste entre l’agent Jean-Pierre Bernès et Louis Acariès, censeur du club sous Robert Louis-Dreyfus. Le moins que l’on puisse dire c’est que Bernès n’y allait pas par quatre chemins.

« La femme à Dreyfus, elle ferait mieux de prendre ses billes, de vite partir parce que ça va lui coûter très cher. (...) L’époque de Tapie, c’était Lourdes à côté », puis d’ajouter : «Et pourquoi, on fait pas un putsch, Louis ? C’est toi qui as solutionné les problèmes de l’OM il y a quatre ans. » Ce à quoi, Acariès a répondu : « Elle (Margarita) est maraboutée complètement. (…) elle ne sait pas où elle en est, elle », avant que l’influent agent ne conclu : « Si elle se fait marabouter par des gens qui ne comprennent pas le football, alors... »

Même son de cloche pour l’ex-dirigeant de Marseille, Bernard Tapie, virulent comme à son habitude. « Attends, il faut qu’ils dégagent. (…) Enfin, ça n’existe pas ! On n’achète pas un club comme ça pour faire joujou, parce que son fils il aime le foot! »

Et comme ça n’était pas suffisant, l’actuel sélectionneur des Bleus et ancien entraîneur de Marseille, Didier Deschamps, y a également été de sa phrase choc, en discussion avec ce même Bernès. « J’ai oublié de te dire, j’ai foutu la trouille un peu à Vincent (Labrune). J’ai attendu que José (Anigo) soit à côté. Y a Nicolas Sarkozy qui m’a appelé hier, tu vois. (...) Donc il m’a dit : "(...) je ne veux pas que vous ayez des soucis, c’est mon rôle. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas, appelez-moi directement." (...) J’ai tourné un peu le truc, tu aurais vu la tête de l’autre Dark Vador ! (...) L’autre, il était livide quoi ! »

Un désastre de plus pour l’OM, qui ne va en rien faciliter la revente du club. Des coulisses dignes d’un film sur la mafia ? Peut-être bien.

 

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community