Le jour où Van Nistelrooy a frappé Cristiano Ronaldo à Manchester United

Antoine Mérand - lundi 10 décembre 2018 2k Likes

Durant trois saisons, de 2001 à 2004, Ruud Van Nistelrooy est incontestablement la star de Manchester United. Véritable machine à buts, sa place de leader de l'attaque mancunienne ne fait pas débat. Mais en 2003, United a la merveilleuse idée de s'acheter les services d'un jeune joueur portugais : Cristiano Ronaldo.

Si la saison 2003/2004 se passe pour le mieux pour Van Nistelrooy, qui inscrira 20 buts en Premier League et 8 en Ligue des Champions, la fin de l'idylle avec United commence à se faire sentir la saison d'après. Personne n'ignore la relation père-fils que CR7 entretenait avec Sir Alex Ferguson, et Van Nistelrooy semble en souffrir, perdant peu à peu son statut de chouchou du vestiaire, mais également des supporters.

Comme si cela ne suffisait pas, la saison 2004/2005 du Néerlandais sera gâchée par des blessures, permettant au jeune portugais de s'imposer un peu plus dans l'effectif de Manchester, et d'accumuler les buts (9). En 2006, Van Nistelrooy effectue néanmoins un retour tonitruant, en marquant 21 buts en championnat, et 6 en LDC. Mais dans le vestiaire, les tensions entre lui et Ronaldo sont de plus en plus perceptibles.

Ferguson doit alors trancher, et son penchant pour le futur quintuple Ballon d'Or sera confirmé lorsqu'au mois de mai, un début de bagarre éclate à l'entraînement.

Van Nistelrooy VS CR7

Dans son autobiographie, l'ancien défenseur de United Rio Ferdinand est revenu sur cette scène, et livre un portrait méconnu de l'ambiance du vestiaire à cette époque :

"Quand je suis arrivé à Manchester United, les gens se clashaient tout le temps. Cristiano Ronaldo et Ruud Van Nistelrooy en sont presque venus aux mains. Ruud a même essayé de me frapper une fois. Il a donné un coup de pied à Ronaldo à l’entraînement, ensuite je lui ai donné un coup de pied. Il a essayé de me frapper, je me suis penché en arrière et je lui ai dit : 'Si tu veux me frapper comme ça, assure-toi de bien me toucher la prochaine fois !' On en a rit ensemble plus tard", a-t-il déclaré.

En août 2006, Van Nistlerooy partira pour le Real, et sera élu meilleur buteur du championnat d'Espagne pour sa première saison. CR7, quant à lui, explosera littéralement dès le départ de son partenaire-rival : 66 buts en Premier League de 2006 à 2009. 

En 2009, CR7 retrouvera son meilleur ennemi au Real Madrid le temps de quelques mois, avant que l'un s'envole finir sa carrière en Allemagne (avant de revenir en Espagne, à Malaga), et que l'autre devienne la plus grande légende du club madrilène.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté