La légende Xavi détruit CR7 et le Real après leur victoire face au PSG

Paul Courant - dimanche 18 février 2018 2.8k Likes

Alors que le PSG écrase tout sur son passage en L1, il s'est incliné mercredi lors des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions (3-1). Face à un Real Madrid hyper réaliste, le club de la capitale a tout de même rendu une assez belle copie. Qui de mieux placé que Xavi Hernàndez, célèbre ex-milieu du Barça, pour analyser ce match ?

Dans une interview donnée à So Foot, le joueur évoluant actuellement au Qatar se demande : "Comment est-ce possible que le Real gagne ce match 3-1, alors que c’est une rencontre qui aurait dû se finir à 1-1, 2-2, voire à 1-2 pour le PSG ". En effet, selon lui, le PSG a fait le siège de la surface madrilène pendant un long moment, sans réussir à prendre l'avantage. Tandis que les joueurs de la Casa Blanca "arrivent à faire mal à leur adversaire avec un rien".

Lorsque l'on demande à Xavi si le Real Madrid a été supérieur au PSG, il répond franchement : "Pour moi, non. Mais eux, ils s’en fichent complètement d’être supérieurs sur le terrain, de dominer ou d’être dominés. Leur philosophie, c’est la gagne". La philosophie de jeu, si chère au Barça de Guardiola, prime sur la victoire pour l'Espagnol. Ce qui n'est effectivement pas le cas du Real Madrid de Zidane, réaliste au possible. 

"Emery a mal coaché ? Non. Zidane a-t-il fait beaucoup mieux qu’Emery dans son coaching ? Non. Le problème, c’est qu’on résume toujours tout uniquement à travers le score. Par exemple, j’ai lu pas mal d’articles qui disaient que Cristiano était encore au-dessus de Neymar. Non ! NON ! C’est injuste. Qu’est-ce qu’il a fait Ronaldo ? Il a mis un penalty et un but du genou... Mais qu’est-ce qu’on fait des situations dangereuses qu’a crées Neymar ? Des fautes qu’il a provoquées ? Des contre-attaques qu’il a lancées ? De la peur qu’il a semée chez les Madrilènes ?"

Pour Xavi, le retard des parisiens est largement rattrapable au Parc des Princes le 6 mars prochain. Il suffira seulement aux Parisens d'être plus décisifs dans les deux surfaces. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté