Bleus : les 6 champions du monde qui pourraient (bientôt) perdre leur place

Antoine Mérand - mardi 20 novembre 2018 1.4k Likes

Peu à peu, la folie de l'été russe s'estompe, et la compétition ne tolère pas les sentiments. Les exigences sont de plus en plus rude pour les champions du monde 2018, et le fait d'avoir porté fièrement le maillot Bleu en Russie ne signifie pas que la place est éternelle au sein de l'effectif tricolore.

Parfois, le statut assure une matelas de sécurité mais quand l'opinion publique est majoritairement contraire, ce matelas peut être réduit à néant. Passage en revue de 6 joueurs qui voient leurs places menacées par la concurrence.

Les 6 Bleus qui pourraient sauter

Benjamin Pavard

Il sort de nulle part, mais pourrait bien revenir d’où il vient dans les prochains mois. C’est du moins la pensée qui gouverne toutes les bouches depuis la reprise internationale. En réelle méforme avec Stuttgart, qui pointe à la dernière place du classement de Bundesliga avec 7 défaites et 24 buts encaissés en 11 matches, le joueur de 22 ans semble mal vivre le retour à la réalité. Bien que ses performances en Bleus ne soient pas catastrophiques, son statut repose avant tout sur l’effervescence de la Coupe du monde plutôt que sur ses réelles aptitudes. Néanmoins, la faible concurrence à ce poste joue en sa faveur.

Florian Thauvin

La saison 2017/2018 de l’Olympien a été flamboyante. Il s’est imposé avec son compère Dimitri Payet comme un meneur de l’effectif marseillais, faisant gouter de nouveau le club aux joies européennes. Bénéficiant justement de la blessure de son homologue français, Thauvin s’est retrouvé propulsé en Russie, et a même eu la chance de rentrer en fin de match contre l’Argentine. Mais le football est éphémère et le temps a souvent raison de ceux qui ne parviennent à trouver leur place. Florian Thauvin ne s’est toujours pas montré décisif avec les Bleus, notamment contre l’Islande le 11 octobre dernier, le temps presse.

Ousmane Dembélé

Poursuivi en justice par Dortmund pour avoir rendu son logement dans un « état déplorable », sanctionné par le Barça pour ses retards à répétition, averti par le coach Didier Deschamps sur l’exigence que demande le haut niveau, l’ancien rennais doit se méfier de ne pas laisser son comportement prendre le dessus sur son talent, qui jusqu’ici ne fait aucun doute. Quand on connait l’intransigeance de DD sur l’extra-sportif, on peut clairement s’attendre à ce qu’il n’ait aucune pitié à le laisser de côté si il ne gagne pas en maturité.

Olivier Giroud

Allô Didier. Peut-être serait-il temps de décrocher. Muet durant tout le Mondial, mais malgré tout buteur face aux Pays-Bas en Ligue des Nations, portant son total à 32 réalisations sous le maillot Bleu, la baisse de régime de Giroud est de plus en plus flagrante. On a presque l’impression que l’équipe de France joue à 10. Avis à ceux qui vouent au repli défensif et au jeu en pivot une importance capitale, attaquer, c’est d’abord attaquer, et marquer des buts. Et fort est de constater que Giroud n’est plus décisif, en France comme à Chelsea. Et les retours en force d’Alexandre Lacazette avec Arsenal et d’Anthony Martial avec Manchester United le poussent petit à petit vers la sortie.

Djibril Sidibé

C’est ce qui s’appelle passer du tout au tout. Des sommets européens face à Manchester City, Dortmund et la Juventus Turin, du titre de champion de France de Ligue 1 en 2017 devant le grand Paris Saint-Germain, Sidibé lutte désormais contre une relégation en Ligue 2. Une période noire pour le joueur formé à Troyes, d’autant plus que Benjamin Pavard l’a déjà destitué sur le flanc droit de l’équipe de France. Mais, après tout, nous ne tombons que pour mieux nous relever.

Steve Mandanda

Quelle belle consécration pour Steve Mandanda que ce titre de champion du monde. S’accrocher au haut niveau porte ses fruits, et le portier marseillais en est l’exemple. Mais à 33 ans, il commence à payer le poids des efforts, et sa place en équipe de France ne se réduira bientôt plus qu’à celle de guide pour les nouveaux arrivants. La porte est de plus en plus large pour Benjamin Lecomte.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté