Anelka dévoile les origines de la grève de Knysna

Clément P. - mercredi 05 août 2020 0 Like

Après plusieurs semaines de teasing, le documentaire "Anelka l'incompris" est depuis aujourd'hui disponible sur Netflix. Le film retrace la carrière de l'ex-international français, de ses débuts à Trappes à son ultime saison disputée pour le Mumbai FC.

L'occasion pour celui qui a porté les couleurs du PSG, du Real ou encore d'Arsenal, de revenir sur le fameux épisode de Knysna, qui avait tant défrayé la chronique en 2010. L'ancien attaquant a notamment donné sa version des faits qui ont conduit le reste de ses coéquipiers à se lancer dans une grève.

"Ils ont décidé tous ensemble et j’étais là"

"Je suis rentré frustré dans le vestiaire. Tout à coup, le coach entre et sort mon nom, se remémore le Français. Quand il sort mon nom, avec toute la frustration qu’il y avait avant, c’est parti. C’est sorti parce que je n'admets pas que tu sortes mon nom comme si j’étais le fautif, comme si j’étais presque l’ennemi public numéro un, comme si c’était de ma faute en fait."

Et d'expliquer. "Moi, j’ai senti une agression. Quand sur la une de L'Équipe, il est dit que t’insultes la mère d’un coach, là, ils ont été dans l’étape au-dessus. Il y a la Champions League, là c’est la Ligue intersidérale. Les gens qui me connaissent savent très bien que si j’avais dit ce qui est sorti dans la presse, j’aurais assumé", assène-t-il.

Avant de rapporter la manière dont s'est décidée la grève de l'entraînement menée par ses 22 coéquipiers présents au mondial. "Ils ont décidé tous ensemble et j’étais là : 'demain, on parlera plus à la presse et en signe de protestation, on n’ira pas s’entraîner.' Je reçois un coup de fil de Pat Evra qui me dit : 'on ne pourra pas faire ce qu’on avait dit. Il y a des enfants qui viennent. Des supporters de l’équipe de France, donc on va signer pour tous les fans et quand on finit, on remonte dans le bus.' Et il s’est passé ce qu’il s’est passé derrière. Je le regarde à la télévision, c’était extraordinaire, c’était un film", a finalement conclu Anelka.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté