Ce que disait Frédéric Antonetti de Benjamin Pavard en 2016

Hugo H. - lundi 24 août 2020 0 Like

Hier soir, après la victoire du Bayern Munich face au Paris Saint-Germain (1-0), Benjamin Pavard est devenu, à seulement 24 ans, le plus jeune Français à remporter la Coupe du monde et la Ligue des Champions. Un accomplissement qui montre bien le chemin parcouru par le défenseur.

blacklisté par frédéric antonetti

En 2016, alors que Benjamin Pavard évoluait au LOSC, son entraîneur Frédéric Antonetti le fait rentrer à la 30e minute d'un match contre Montpellier, où il remplace Renato Civelli, blessé. Mais il ne parvient pas à briller aux yeux de son entraîneur, qui le sort à la 70e minute ! Lille perd le match sèchement 3-0 et Antonetti justifie le remplacement de son jeune joueur : "C'est un choix sportif, il va se remettre en question. Dans le monde du foot, même jeune et avec du talent, il faut être responsable."

Peinant à s'imposer avec le club champion de France en 2011, Benjamin Pavard décide de rejoindre le club allemand de Stuttgart, qui évolue en deuxième division. A l'époque, il s'était confié pour Goal sur sa relation avec son ancien coach : "Je n'avais pas la confiance de l'entraîneur, et quand je jouais, c'était à tous les postes sauf le mien, qui est défenseur central. Il n'y avait pas de communication avec moi. Je sentais qu'il ne me considérait pas vraiment car j'étais jeune."

explosion à stuttgart

Bien lui en pris car en Allemagne, il s'impose très rapidement comme titulaire et contribue grandement au titre de son équipe et à la remontée en Bundesliga. Après trois saisons à la Mercedes-Benz Arena, il franchit un nouveau cap en signant avec le grand Bayern Munich, une année après avoir remporté la Coupe du monde avec les Bleus. Si les débuts sont compliqués, il finit par s'y imposer et devient même le troisième joueur le plus utilisé de l'effectif, derrière Manuel Neuer et Joshua Kimmich.

Une bien belle revanche.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté