Le gros mensonge d'Aulas qui rend fous les supporters de l'OL

Florian M. - mercredi 29 août 2018 1.2k Likes

Le mercato estival se termine dans un peu plus de 48 heures en France et dans la majorité des championnats de la planète. Passé minuit le 31 août, plus aucune transaction ne pourra être effectuée par les clubs. De quoi faire monter la pression chez les "cadors" de la Ligue 1 Conforama comme l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais, qui ne semblent pas avoir bouclé leur effectif 2018-2019.

Mais depuis le début de la semaine, de nombreuses rumeurs envoient Mariano Diaz dans son ancien club en Espagne, le Real Madrid. La transaction est d'autant plus douloureuse quand on sait que le président du FC Séville, également présent pour recruter l'attaquant, a indiqué à Estadio Deportivo qu'une clause de rachat était présente dans le contrat de Mariano. Or, le président Aulas avait été clair à ce sujet en indiquant personnellement que le contrat du Dominicain ne disposait d'aucune clause.

De gros mensonges

Malgré les différentes rumeurs lancées par les médias espagnols, le président de l'OL déclarait : "Pas de clause de rachat pour Mariano."

Le club rhodanien réalisait même un communiqué quelques jours plus tôt sur son site officiel, validant les propos de son dirigeant.

Un comportement qui n'a bien évidemment pas plu aux supporters lyonnais, qui l'ont fait savoir sur les réseaux sociaux avec le hashtag suivant : #AulasEstUnMenteur

De fausses promesses ?

Malheureusement pour les fans, ce n'est pas le seul cas de "mensonge" de la part de Jean-Michel Aulas. En mai dernier, le président de l'Olympique Lyonnais annonçait que le mercato apporterait un ou deux grands joueurs dans l'effectif des Gones. Mais au final, Mariano est sur le départ, et des joueurs d'avenir comme Willem Geubbels, Mouctar Diakhaby et Myziane Maolida ont été vendus. En outre, aucune arrivée majeure n'a pour le moment été officialisée, hormis celle de Denayer. Des promesses non tenues à deux jours de la clôture du marché, qui vont beaucoup faire parler chez les Gones.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté