Modric donne une leçon d'humilité à Griezmann et Hazard

Colin D. - mardi 16 octobre 2018 1.3k Likes

Le Ballon d’Or France Football est de plus en plus présent dans les discussions, tant chez les fans qu’entre joueurs. Cette consécration en obsède certains plus que d’autres et cela se ressent dans les différentes stratégies de communication observées depuis quelques semaines.

Tandis que Kylian Mbappé se contente de botter en touche et de « se concentrer sur le terrain » en signant un quadruplé face à l’Olympique Lyonnais puis une entrée tonitruante face à l’Islande, Antoine Griezmann et Eden Hazard ont choisi de faire leur propre lobbying. Le premier expliquait dans les colonnes de L’Équipe : « Quand j'ai terminé troisième en 2016, j'avais perdu deux finales. Là, j'en ai gagné trois. Il peut y avoir des trophées en championnat, la Coupe du monde, l'Euro, ce n'est pas pareil. » 

Une réflexion non moins vraie que celle du Belge qui déclarait dans The Telegraph « être parmi les trois meilleurs joueurs du monde en ce moment. » Des attitudes qui dénotent de celle de Luka Modric, un autre prétendant, qui peut se targuer d’avoir déjà été récompensé cette saison grâce au prix Fifa The Best.

Modric, une classe au dessus

Le Croate connaît les arguments qu’il possède dans sa manche et ne ressent pas le besoin d’en faire la promotion. « Je n’aime pas parler de cette manière et clamer : "Oui, c’est moi qui mérite le Ballon d’or". Cette année 2018 a été sans aucun doute la meilleure de ma carrière (…) Vous n’allez pas me faire dire : "C’est moi qui doit le gagner" », dit-il lors d’une interview pour France Football. Une attitude d’une classe toute autre que celles du Français et du Belge. Relancé quant à un éventuel favori, le Croate répondait : « Je citerais Griezmann pour tout ce qu'il a réussi cette saison. » 

Au-delà des impressions de tranquillité et de sang froid qui se sont prouvées primordiales lors des grands rendez-vous, cette sérénité pourrait également rapporter des votes, ayant pour mérite de ne pas agacer les électeurs. Verdict le 3 décembre.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté