Pourquoi le doublé de Cazorla contre le Real Madrid est un pur miracle

Colin D. - vendredi 04 janvier 2019 2k Likes

En match en retard de la 17ème journée de Liga, le Real Madrid n’a pu faire mieux que match nul face à Villareal (2-2). La faute au phœnix Santi Carzorla, sauveur d’un soir, héros d’une vie.

Alors que le triple champion d’Europe en titre pensait avoir fait le plus dur en revenant au score, puis en prenant l’avantage grâce à ses Français Benzema et Varane, il n’a pu résister au talent d’un Santi Cazorla rené de ses cendres. À deux doigts de mettre un terme à sa carrière il y a quelques mois, l’Espagnol a vécu un enfer de deux ans, dans l’unique but de vivre à nouveau de sa passion.

Le cauchemar de Cazorla

Tout avait commencé par un coup reçu en 2013 lors d’une rencontre opposant l’Espagne au Chili. Depuis ce contact, la douleur de “Santi” s’accentuait de jours en jours, jusqu’à ce que son corps lui dise stop en 2016, lors d’un match entre Arsenal et Ludogorets. Depuis, Cazorla devînt un cas d’étude pour les chirurgiens. Le diagnostic, une infection due à une bactérie qui désintégrait ses os, forçait les médecins anglais à lui annoncer la fin de sa carrière. Mais Cazorla refusa cette fatalité.

Cazorla, force de la nature

Encouragé par Arsène Wenger, son entraîneur à Arsenal, il retourna en Espagne pour être pris en mains par le chirurgien Mikel Sánchez. Un tournant dans la vie de l’ancien joueur d’Arsenal. Après 10 opérations consécutives, couplées de rechutes qui auraient découragé le commun des mortels, Carzorla est de retour sur les terrains de football, à l’été 2018, dans le club de ses débuts, Villarreal.

Devenir le bourreau d’un soir du Real Madrid ce 3 janvier 2019 ajoute un peu plus de dramatique à l’histoire de "Santi", un exemple de persévérance.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté