La décision radicale de Seedorf pour les joueurs qui jouent en Chine

Florian M. - jeudi 23 août 2018 887 Likes

Le mercato estival n’a pas eu uniquement lieu dans les clubs du monde entier. La Fédération camerounaise de football a elle aussi eu le droit de mener son petit recrutement pour trouver un nouveau sélectionneur. Et avec un peu de surprise, c’est le duo Clarence Seedorf – Patrick Kluivert qui a été nommé à la tête des Lions Indomptables. Les deux hommes sont arrivés début août et ont déjà posés leurs bases.

Lors d’une conférence de presse concernant leurs choix pour les matches éliminatoires à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), les deux légendes néerlandaises ont dû justifier les absences de Benjamin Moukandjo (Beijing Renhe, Chine) et de Christian Bassogog (Henan Jianye, Chine). Et la réponse de Clarence Seedorf a été très claire. L'ancienne gloire du Milan AC a pris pour cible les joueurs évoluant en Chine ou en Asie.

"Les bons joueurs ne jouent pas en Chine"

Pour justifier son choix, Clarence Seedorf ne pouvait pas être plus explicite : "Les bons joueurs ne jouent pas en Chine ou en Asie. Ils doivent comprendre que s’ils partent pour des contrats plus intéressants, ils mettent leurs chances de jouer avec l’équipe nationale en danger. On ne ferme la porte à personne, nous voulons juste des joueurs disciplinés, qui travaillent dur. Et si quelqu’un l’est au Moyen-Orient et qu’il peut apporter à l’équipe, alors il sera avec nous."

"Les meilleurs joueurs veulent jouer pour les meilleures équipes en Europe et apparaître dans les plus grandes compétitions comme la Ligue des champions. On a besoin de bons résultats et pour cela, on doit construire une équipe compétitive. Ce n’est que le début mais nous voulons commencer à imposer notre culture de la gagne et adapter l’équipe en fonction de comment nous voudrions la voir jouer. Si vous avez du talent et que vous avez 20 ans, vous devriez jouer la Ligue des Champions ou dans des équipes de l’élite européenne comme le Milan AC, la Juventus ou Chelsea", a-t-il enchaîné par la suite.

De quoi poser les bases et faire passer un message très clair pour l'avenir de ses joueurs qui s'expatrient pour la sécurité financière plutôt que le challenge sportif.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté