Comment CR7 a changé le déroulement d'un contrôle anti-dopage

Florian M. - samedi 24 novembre 2018 1.8k Likes

Depuis plusieurs jours que nous étions sans nouvelles de la part de Mediapart et de ses articles controversés concernant les Football Leaks. Mais il ne fallait pas attendre bien longtemps pour que de nouvelles révélations voient le jour. Après le Paris Saint-Germain et Manchester City, c'est au Real Madrid d'être ciblé par différents soupçons.

Pour commencer, c'est Sergio Ramos qui en a pris pour son grade, et qui aurait été "contrôlé positif au dopage" après la finale de la Ligue des champions 2017. Une nouvelle qui vient secouer le club de la capitale espagnole, jusque-là très discret dans les Football Leaks. Mais après une révélation sur le capitaine des Merengue, c'est l'équipe entière qui est visée, mais également des membres de l'UEFA.

Contrôle sous tension

D'après les Football Leaks, deux contrôleurs de l'UEFA se sont rendus à Valdebebas avant un huitième de finale de Ligue des Champions, le 1er février 2017. Si 10 joueurs de la Casa Blanca devaient être contrôlés ce jour-là, tout ne se serait pas passé comme prévu. Selon les informations, Cristiano Ronaldo n'aurait pas apprécié le fait de se faire contrôler une nouvelle fois, et son agacement aurait déclenché "une forte tension dans la salle de contrôle.

À ce sujet, voici ce que raconte Mediapart : "Après avoir effectué les prélèvements de Toni Kroos et Cristiano Ronaldo, le staff médical du Real Madrid est entré dans la salle par surprise et s'est chargé des huit autres prélèvements." Une intervention confirmée par les contrôleurs de l'UEFA qui expliquent dans un rapport qu'ils ont donné leur accord "à titre exceptionnel" en raison de "l'atmosphère tendue."

Si les règles de l'UEFA affirment que les contrôles doivent être effectués uniquement par des contrôleurs, Mediapart indique qu'il existe aussi des échanges de lettres entre le Real Madrid et l'UEFA. Parmi celles-ci, José Angel Sanchez aurait parlé de "l'incapacité et du manque d'expérience des contrôleurs pour s'occuper des grands joueurs."

Jusque-là, l'affaire était classée, mais elle pourrait bien être rouverte afin d'infliger d'éventuelles sanctions au club, mais également à CR7. Ne reste plus qu'à attendre la suite des événements.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté