Deschamps aurait "chopé" Mbappé pour le découper

Colin D. - vendredi 20 juillet 2018 2.9k Likes

Il lui aura fallu du temps mais ça y est. Didier Deschamps est enfin rentré chez lui, en Alpes-Maritimes, d'où il s'est livré au jeu de l'interview post-exploit. Dans le quotidien Le Parisien, le « guide », comme il se qualifie lui même, a donné son avis et partagé des anecdotes liés au Mondial. Parmi les sujets abordés, le cas de l’étoile montante, Kylian Mbappé. À l’instar des Pelé, Thierry Henry et autre Zinédine Zidane, le sélectionneur des Bleus ne tarit pas d’éloges à l’égard du joueur du Paris Saint-Germain.

« J’ai joué avec des joueurs très forts. J’en ai entraîné aussi. Mais lui, ce n’est pas seulement la qualité. Par rapport à son âge (19 ans)… Avec ce qu’il fait aujourd’hui et ce qu’il est censé faire dans le futur… Je l’ai toujours dit : je suis très content qu’il soit Français ! Il est intelligent et il écoute. Je lui dis quand il fait les choses bien, mais tellement de gens lui disent. Je suis là pour lui dire aussi ce qui n’est pas bien, même si cela ne représente que 5 % de son jeu. Il écoute et il corrige. »

un défaut qui risque de lui coûter très cher

Pour illustrer le propos du double champion du monde, l’exemple le plus criant reste la rencontre face à l’Uruguay. Auteur d’un geste technique superflu et déplacé au goût de ses adversaires, Mbappé était à l'origine d'échauffourées entre les deux équipes. L'attaquant des Bleus écopait d'une carton jaune, un moindre mal selon Didier Deschamps. 

« Par ce qu’il fait sur le terrain, il ridiculise les adversaires. Il doit faire attention de ne pas basculer. Se faire humilier ce n’est jamais agréable, il ne faut pas aller à l’humiliation. Je lui ai dit : ‟Tu as de la chance que je ne sois pas ton adversaire parce que sinon je te choppe et crois-moi que je ne prends pas qu’un carton jaune !" Et le sélectionneur tricolore d’insister : « Sur un match contre l’Uruguay il doit faire attention. Ils ont plus de 30 ans ils savent qu’ils sont éliminés. Ils le chopent et sa Coupe du monde elle est finie pour lui. C’est pour cela que je le sors avant. Ce sont des « petits défauts », entre le spectacle et le manque de respect. L’adversaire peut l’interpréter comme du chambrage, il faut faire attention avec ce genre de choses. » Le prodige français sait à quoi s’en tenir…

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté