La discussion surréaliste entre Lassana Diarra et José Mourinho

Hugo LC - vendredi 16 février 2018 5.9k Likes

De 2009 à 2012, Lassana Diarra a porté le maillot du Real Madrid, où il a souvent été utilisé en tant que latéral droit. S'il a globalement laissé un bon souvenir aux supporters madrilènes, Lass a aussi connu une relation extrêmement féroce avec José Mourinho. Arrivé à Madrid en 2011, the Special One connaissait déjà très bien l'international français, puisqu'il l'avait déjà eu sous ses ordres à Chelsea.

Pour autant, Mourinho ne le considère pas comme un titulaire indiscutable lors de la saison 2011-2012. Un statut qui ne plaît guère à Lassana Diarra, qui annonce alors ses envies de départ à la presse. À l'été 2011, José Mourinho le convoque tout de même pour disputer un stage de pré-saison à Los Angeles. Lass refuse catégoriquement, ce qui découle sur un échange surréaliste par SMS, comme le rapporte le journaliste d’El País, Diego Torres, dans son livre Preparense a perder.

La discussion surréaliste entre Diarra et Mourinho :

- Lassana Diarra : "Sors de ma vie et fous-moi la paix."

- José Mourinho : "Je ne vais pas te vendre pour moins de 20 millions d'euros. Réintègre le groupe et tu seras titulaire."

- Lassana Diarra : "Le groupe, c'est ta mère qui va le réintégrer."

- José Mourinho : "Je vais t'envoyer avec le Castilla"

- Lassana Diarra : "Ok, bah je vais continuer à toucher mes 9 millions d'euros de salaires et j’attendrai avec le Castilla jusqu'à la fin de mon contrat, comme ça je pourrai partir libre."

- José Mourinho : "Tu ne tiendras pas autant de temps avec le Castilla."

- Lassana Diarra : "T’es sûr ? Rappelle-toi ce que j'ai fait à Chelsea. Je suis resté des semaines sans jouer et finalement vous avez dû me transférer à Arsenal. J'avais 20 ans, là, j'en ai 26 ans, donc imagine ce que je peux faire aujourd’hui."

Finalement, Lass restera au Real Madrid, où il ne jouera que très peu. Il sera transféré à l’Anji Makhatchkala en septembre 2012 et doublera son salaire. À noter que cet épisode a découlé sur la naissance du surnom de Diarra dans le vestiaire de la Maison Blanche : "Antisistema". Lassana Diarra, le seul joueur du vestiaire qui osait tenir tête au Special One. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté