L'équipe type des absents à la prochaine Coupe du monde

Shady M. - mardi 14 novembre 2017 886 Likes

La Coupe du monde est l'un des événements les plus attendus par les fans de football, mais aussi par les joueurs eux-mêmes. Si chaque édition comporte son lot de qualifiés surprises, d'autres cadors passent à la trappe, signifiant que certaines stars manquent à l'appel. L'édition 2018 n'y échappera pas, de nombreux joueurs majeurs étant écartés de celle-ci.

L'équipe type des absents au Mondial 2018 :

Gianluigi Buffon (Italie)

L’une des histoires les plus tristes de cette phase de qualification à la Coupe du monde 2018. Il avait annoncé vouloir prendre sa retraite après le mondial russe, mais Gigi a été éliminé par la Suède en barrages. Une déception qui attriste le joueur lui-même mais plus largement la communauté footballistique.

Serge Aurier (Côte d'Ivoire)

Incapable de se sortir d’une poule où ils étaient réunis avec le Maroc, le Gabon et le Mali, les Elephants ne joueront pas une quatrième Coupe du monde consécutive, au grand dam de Serge Aurier

Leonardo Bonucci (Italie)

Dans une Squadra Azurra qui manquait de créativité offensive, il assurait la solidité de son équipe et permettait une projection rapide vers l’avant grâce à son jeu de passes hors pair. Malheureusement pour lui, qui a quitté la Juventus pour le Milan AC cet été, Bonucci ne goûtera pas à une nouvelle compétition internationale.

Giorgio Chiellini (Italie)

Associé à Bonucci en défense centrale, Giorgio Chiellini aura tout tenté pour qualifier sa nation au prochain mondial. Star (malgré lui) de la Coupe du monde 2014 après la morsure de Suarez, l'Italien ne sera malheureusement pas au rendez-vous en 2018.

David Alaba (Autriche)

Considéré comme l’un des meilleurs arrières gauches du monde, David Alaba ne pourra pas montrer l’étendue de son talent en Russie, puisque l’Autriche n’a pas pu faire mieux qu’une quatrième position en qualifications, derrière la Serbie, l'Irlande et le Pays de Galles.

Arturo Vidal (Chili)

Une star de plus du Bayern Munich qui ne fera pas le voyage en Russie. Dans une zone de qualification toujours extrêmement relevée, les Chiliens n’ont pas pu terminer au-dessus de la sixième place, qui est la première place éliminatoire. Avec le même nombre de points que le Pérou (26), c’est à trois buts près que les compatriotes d’Arturo Vidal resteront au pays. 


Marco Verratti (Italie)

Peu à l’aise en sélection, Marco Verratti n’aura pas l’occasion de montrer qu’il peut jouer « son football » avec son équipe nationale cet été, puisque l’effectif de Ventura s’est arrêté en barrages face à la Suède. Marco Verratti, suspendu pour le match retour de cette double confrontation, devra encore patienter avant de disputer une grande compétition avec le maillot bleu ciel.

Gareth Bale (Pays de Galles)

Belle surprise de l’Euro 2016 français, le Pays-de-Galles n’a pas su confirmer. Plus d’un an après leur demi-finale face au Portugal (défaite 2-1), les coéquipiers d’un Gareth Bale (trop) souvent blessé n’ont pas fait mieux qu’une troisième place du groupe D.

Alexis Sanchez (Chili)

Alexis Sanchez a connu un mois de septembre très compliqué. En effet, c’est à cette période qu’il a appris qu’il ne serait pas transféré à Manchester City, club où il voulait aller, et surtout qu’il n’a pas permis à son pays d’acquérir son billet pour le Mondial. Une compétition où les Chiliens (et Alexis lui-même) avait fait si bonne impression en 2014… 


Arjen Robben (Pays-Bas)

Arjen Robben avait une ultime chance de disputer une dernière Coupe du monde. Dans le même groupe qualificatif que la France, les Oranjes ont laissé filer la Suède à la deuxième place, et devront donc regarder la compétition à la télévision. C’est sur cette même petite boite que Robben avait fait rêver le monde du football face à l’Espagne durant l’édition 2014 au Brésil, découlant notamment sur les commentaires fous d’Omar da Fonseca.

Pierre-Emerick Aubemeyang (Gabon)

Le Gabon n’a jamais participé à la phase finale d’une Coupe du monde. En huit tentatives, ce sont donc huit échecs pour les Panthères. Et la présence de la grande star nationale Pierre-Emerick Aubameyang n’y a rien changé : le Gabon a terminé troisième derrière le Maroc et la Côte d’Ivoire dans sa poule.

Cette équipe peut aussi compter sur un banc de touche de choix. Le Napolitain Marek Hamsik (Slovaquie), le Turinois (Juventus) Miralem Pjanic (Bosnie Herzegovine), le Napolitain Faouzi Goulham (Algérie), le Fox Riyad Marrez (Algérie), le Romain Edin Dzeko (Bosnie Herzegovine), le joueur du Torino Ciro Immobile (Italie) ou encore le Bianconero Andrea Barzagli (Italie) sont en effet dans le même cas.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté