France-Biélorussie : les notes des Bleus !

Luxmana P. - mardi 10 octobre 2017 1.2k Likes

Quelques jours après avoir ramené un succès très important en Bulgarie (1-0), l'équipe de France reçoit ce mardi soir la Biélorussie pour le compte des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018. Un match crucial pour les Bleus, qui ne devront pas flancher s'ils veulent sécuriser leur billet pour la Russie.

Pour prendre les trois points, Didier Deschamps a décidé d'aligner un duo d'attaque composé d'Olivier Giroud et d'Antoine Griezmann. Bien lui en a pris puisque c'est l'attaquant de l'Atlético Madrid qui a ouvert le score sur un service parfait de Blaise Matuidi (27e), déjà décisif contre la Bulgarie samedi dernier. Dans la foulée, Grizou s'est mué en passeur pour Olivier Giroud, qui a profité d'un contre favorable assez improbable pour inscrire le but du break (33e). À noter que l'attaquant d'Arsenal a inscrit son 28ème but en Bleus, soit un de plus que Karim Benzema (27).

Avec cette victoire, les hommes de Didier Deschamps ont validé leur ticket pour accéder directement à la Coupe du monde, qui débutera en juin prochain en Russie. Mais avant ça, la rédaction d'Oh My Goal a décidé de vous concocter des notes maison des joueurs tricolores. Voyez plutôt et n'hésitez pas à nous proposer vos analyses.

Les notes des Bleus :

Lloris (4,5) :

Très peu mis à contribution, Hugo Lloris a malheureusement concédé un but sur une frappe où il ne peut finalement pas grand chose (44e). Frustrant.

Sidibé (5) :

Devenu une valeur sûre sur son couloir droit, le latéral de l'AS Monaco a une fois de plus fait le travail. Ses quelques montées ont été les bienvenues, tandis que sa solidité défensive a fait la différence.

Varane (6,5) :

Pas tout à fait à son aise contre les Bulgares, Raphaël Varane a affiché ce soir son réel niveau. Véritable patron de la défense, le Madrilène a multiplié les solides interventions, n'hésitant pas à mettre de l'impact et de l'agressivité (22e, 72e). De l'agressivité, c'est justement ce qui lui a malheureusement manqué sur la réduction du score de Sokora (44e), où il a accusé un certain retard. L'unique point noir sur sa feuille de match.

Umtiti (6) :

À l'instar de son compère en défense centrale, Samuel Umtiti a rendu une belle copie. Légèrement moins mis à contribution, le Catalan a cependant été vital sur quelques actions chaudes (38e, 66e). Propre et sérieux, tel un sage. De quoi pleinement satisfaire Didier Deschamps.

Digne (6) :

Déjà auteur d'une très bonne prestation samedi dernier, le latéral gauche du FC Barcelone a continué sur sa lancée. Un nouveau match solide où il a apporté d'un point de vue offensif comme défensif. Une belle satisfaction, même s'il est en partie coupable sur la réduction du score Biélorusse, où il a été pris par le dribble de son vis-à-vis. Dommage.

Tolisso (5) :

Auteur d'un très bon début de saison sous les couleurs du Bayern Munich, l'ex-Lyonnais ne rayonne pas autant avec le maillot des Bleus. À l'image de sa prestation face à la Bulgarie ce week-end, Tolisso s'est montré relativement discret par rapport à ses partenaires. Le milieu s'est contenté de faire circuler le ballon sans réellement trouver la faille dans la défense adverse. Sa timide tentative (42e) et sa relance ratée sur un bon contre (58e) témoignent de ce manque d'impact dans le jeu français.

Matuidi (6,5) :

Homme du match en Bulgarie, le joueur de la Juventus n'a une nouvelle fois pas déçu. Conscient qu'il avait une carte à jouer sur ces deux confrontations, Blaisou a marqué un maximum de points. Déjà buteur contre la Bulgarie, le milieu de terrain s'est cette fois-ci mué en passeur décisif pour Antoine Griezmann (27e). Ajouter à cela des incessantes courses entre la défense et l'attaque et vous obtenez une copie plus que satisfaisante. S'il y a bien un joueur omniprésent dans l'entrejeu, c'est bien lui.

Coman (5,5) :

L'ailier du Bayern Munich a eu une occasion en or de prouver qu'il avait les épaules assez solides pour prétendre à une place de titulaire aux yeux du sélectionneur. Et sans grande surprise, le joueur formé au PSG a joué sur ses forces, à savoir ses qualités de dribbles et de percussions, qui lui ont parfois permis de déboucher sur des centres. L'un d'entre-eux aurait pu s'avérer décisif pour Olivier Giroud, qui a vu la transversale lui faire opposition (20e). Le Bavarois a été remplacé à l'heure de jeu par Kylian Mbappé, qui ne s'est pas fait prier pour montrer de quoi il était capable. Une belle entrée qui aurait pu mériter un petit but.

Lemar (4,5) :

Impressionnant lors de ses dernières sorties avec l'équipe de France, Thomas Lemar a ce soir été plus que discret sur la pelouse du stade de France. Si son entente avec Lucas Digne a parfois permis aux Bleus de se créer des occasions, le gaucher n'a globalement pas su faire la différence et se démarquer.

Griezmann (6) :

Pointé du doigt pour son manque d'efficacité et d'impact ces derniers temps sous le maillot tricolore, le buteur de l'Atlético Madrid a valsé entre le bon et le moins bon. Fantomatique une bonne partie de la rencontre, Grizou a su se montrer lors des moments clés du match, en marquant notamment le premier but de la rencontre (27e). Sa hargne et sa présence dans le replacement défensif (69e) ont également fait du bien à l'équipe lorsqu'il le fallait.

Giroud (7) - Homme du match :

Sur le banc en Bulgarie, Olivier Giroud a retrouvé ce soir une place de titulaire. Et le Gunner n'a pas mis longtemps avant de donner raison à Didier Deschamps. Maître dans les airs, il a heurté la barre transversale (20e) sur une tête rageuse, avant de trouver la faille avec beaucoup de réussite (33e). Son jeu dos au but s'est avéré précieux, tandis que sa puissance physique a bien souvent fait la différence dans les duels. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté