Les révélations absolument effarantes sur la Goal Line Technology

Hugo LC - vendredi 06 octobre 2017 334 Likes

Depuis maintenant deux ans, la goal line technology vient aider les arbitres de Ligue 1 en déterminant si le ballon franchit, ou non, la ligne de but. Malheureusement, quelques bugs sont venus remettre en cause la fiabilité de l'assistance vidéo. Mais il se pourrait que les dysfonctionnements de la technologie de Goal Control, la société allemande qui gère le système, soient beaucoup plus graves que ce qu'on pouvait imaginer.

Dans une interview accordée à RMC, Suzana Castaignede, une ancienne opératrice de l'entreprise, a fait d'incroyables révélations sur les méthodes mises en place en cas de bugs :

"Normalement, c’est censé fonctionner automatiquement. Dès que le ballon franchit la ligne, les montres des arbitres vibrent. Et à la suite de ça, on a un replay, une animation en 3D, qui est généré automatiquement. Mais on peut faire vibrer les montres nous-mêmes, à l’aide de deux touches du clavier. Moi, j’ai appris ça dès mon premier jour de formation. On l’utilise lorsque le système perd le suivi automatique du ballon. Le technicien peut aussi modifier l’animation 3D qui est envoyé à la suite du ralenti via un logiciel qui a été mis en place. C’est impossible que ça soit à 100% infaillible", a expliqué Suzana Castaignede, qui s'est récemment faite licencier.

"Personne n’a jamais osé parler pour dire qu’on fait des buts à la main. On menait limite une double vie. Même s’il faisait 40 degrés, on avait l’obligation formelle de laisser la porte fermée lors des tests effectués avec les arbitres avant les matchs et pendant les matchs. J’en parle aujourd’hui parce que ce n’est pas normal. Il y a trop de mensonges et d’argent en jeu. Et moi, j’ai envie de me regarder dans une glace en me disant que je suis quelqu’un d’honnête", a-t-elle fermement dénoncé sur les ondes de RMC.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté