Le témoignage poignant du CRS qui a sauvé la vie d'un hooligan

Maxime H. - Friday 17 June 2016 214 Likes

Lors des affrontements de Marseille entre supporters russes et anglais, un hooligan a été gravement blessé. Fort heureusement pour lui, il a été sauvé par un CRS au grand cœur qui raconte ces quelques secondes cruciales. Témoignage.

Son nom est Patrice Martin. Il a 46 ans et est CRS à la brigade 55 de La Rose, à Marseille. Jusqu'ici, rien de véritablement extraordinaire. Sauf que ce fonctionnaire de police a réalisé ce que peu de gens sont capables de faire : sauver la vie d'une personne très proche de la mort. Cette personne, c'était un hooligan anglais qui était au cœur des affrontements entre les supporters de son pays et ceux venus de Russie. Et, durant ces heurts, l'Anglais a été gravement touché, le laissant couché dans un état critique. Patrice Martin raconte :

« Ça a duré une dizaine de minutes, un quart d’heure. Pendant qu’il y avait ces batailles rangées entre supporters, nous avons aperçu une personne agenouillée à côté d’une autre, un homme allongé sur le dos, du sang à proximité de sa tête, les bras en croix. Cette personne agenouillée nous faisait de grands signes, nous appelait à l’aide pour que nous portions secours. Comme il continuait d’y avoir des agressions, il a fallu qu’on se rende sur place. Je m’y suis rendu avec la protection de mon groupe. Ils ont vraiment, avec leurs boucliers en protection, créé une véritable bulle de sécurité qui m’a permis d’intervenir dans une relative sérénité et de pouvoir me concentrer sur mes gestes. »

« La victime était vraiment couverte de sang, des hématomes lui fermaient les yeux, il avait le crâne légèrement déformé au niveau de l’orbite gauche, c’était vraiment un spectacle assez impressionnant, poursuit Patrice Martin. Sa vie était en danger, il était en arrêt cardiaque. Si le geste de secours n’est pas effectué, la victime décède très probablement. Parce que si nous ne lui avions pas porté secours pendant les quatre ou cinq minutes qu’il a fallu attendre en attendant que les secours médicalisés arrivent, elle aurait des séquelles très, très graves. »

« Je n’ai pas de nouvelles de son état de santé, je pense en avoir prochainement. Je lui souhaite bien entendu de s’en sortir et ça me ferait plaisir de le rencontrer et d’échanger avec lui, ce serait une belle récompense. » C'est tout ce qu'on lui souhaite. 

Merci à nos confrères de RMC pour ce témoignage fort en émotion.

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community