Les 12 jeunes pépites à suivre pendant l'Euro !

Maxime H. - Thursday 09 June 2016 149 Likes

Ils sont jeunes, ils sont forts et ils vont tout casser pendant l'Euro. Focus sur 12 pépites qui vont dévoiler toute l'étendue de leur talent durant l'Euro en France.

Join the community on Facebook !

I Like Oh My Goal

Marcus Rashford (Angleterre)

Marcus Rashford est une machine à records. Auteur de deux doublés pour ses deux premiers matches officiels avec l'équipe fanion de Manchester United, le jeune Anglais de 18 ans a récidivé lors de sa première sélection avec les Three Lions en inscrivant un but. Remplaçant attitré de Kane à la pointe de l'attaque anglaise, Rashford aura fort à jouer durant cet Euro. Et il sera le plus jeune joueur de la compétition. 

Dele Alli (Angleterre)

C'est une autre pépite que possède Roy Hogdson dans sa sélection. Récemment élu meilleur espoir de la Premier League, Dele Alli vient de prouver qu'il était déjà - à 20 ans - une valeur sûre du championnat le plus côté du monde. Il faut dire que le milieu de terrain de Tottenham a montré par son sens de la passe et de l'anticipation qu'il pouvait prétendre à une place de titulaire au sein des Three Lions. Sa qualité de frappe sera un autre élément à surveiller, au bon souvenir de son capitaine Hugo Lloris.

Kingsley Coman (France)

Comment ne pas parler du "King" ? Éternel regret du PSG, le natif de la capitale a conquis les cœurs turinois lors de sa première saison pleine en professionnel. Prêté dès la saison suivante au Bayern Munich, Coman a littéralement explosé. Jouer 35 fois (6 buts) avec brio sous les ordres de Guardiola lui a donc permis d'intégrer l'équipe de France et de prétendre aussitôt à une place de titulaire. Néanmoins, Kingsley devrait s'assoir sur le banc, logiquement derrière Griezmann, Martial et Payet dans l'esprit de Deschamps.

Anthony Martial (France)

Son transfert à Manchester United, à l'été 2015 pour 80 millions d'euros bonus compris, avait fait beaucoup parler à son sujet. Certains prédisaient déjà un flop. Ce fût tout sauf ça. À 20 ans seulement, Anthony Martial a porté à bout de bras un Manchester hésitant. Il est aussi le joueur qui a été le plus souvent aligné par Louis Van Gaal. Le joueur formé à l'Olympique lyonnais a également brillé en équipe de France, en étant la solution préférée de Didier Deschamps pour occuper le couloir gauche en 2015-2016. 

Renato Sanches (Portugal)

Renato Sanches a été le premier gros transfert de l'année. Transféré du Benfica au Bayern pour 35 millions d'euros - à seulement 18 ans, quand même -, le puissant milie de terrain a été la principale révélation du championnat portugais. Aujourd'hui, tous les yeux des supporters lusitaniens sont rivés sur lui pour prendre la succession prochaine d'un Cristiano Ronaldo dans la trentaine bien sonnée. À coup sûr, le récent champion du Portugal va jouer un rôle important dans le groupe de Fernando Santos.

Breel Embolo (Suisse)

La France devra se méfier de lui. Grand espoir du football helvète, Breel Embolo est déjà triple champion de Suisse. À peine âgé de 19 ans, le rapide attaquant du FC Bâle est devenu une valeur sûre de la sélection de Vladimir Petkovic. À tel point qu'il est aujourd'hui convoité par toute l'Europe. Tottenham tiendrait le bon bout et devrait voir arriver le natif de Yaoundé pour 30 millions d'euros.

Aleksandr Golovin (Russie)

Il a mis tout le monde d'accord au sein de la sélection russe. Aleksandr Golovin, qui vient tout juste de fêter ses 20 ans, est devenu un titulaire quasi-incontournable au sein du onze de Leonid Sloutski. Le récent vainqueur du trophée du meilleur espoir de la D1 russe semble avoir un avenir tout rose devant lui. Face à l'Angleterre, au Pays de Galles et à la Slovaquie, Golovin tentera d'hisser son équipe vers les huitièmes de finale.

Leroy Sané (Allemagne)

Son prénom l'avait prédestiné à faire de grandes choses. Et ça n'est pas un hasard. À 20 ans, Leroy Sané est l'un des plus grands espoirs du football allemand. Fils d'un ancien footballeur sénégalais, le gamin a été formé - comme ses deux frères - à Shalke 04 et s'y est imposé cette année comme un titulaire en puissance. Remplaçant au sein de la National Mannschaft, son explosivité sera précieuse lors de ses entrées.

Emre Mor (Turquie)

Son transfert a fait les gros titres des journaux d'outre-Rhin. Il faut dire qu'à 18 ans, être transféré dans l'un des clubs les plus presitigieux d'Europe pour près de 10 millions d'euros, cela relève de l'exploit. Le petit ailier gauche a suivi toute sa formation au Danemark avant d'exploser avec l'équipe première du FC Nordsjaelland. Cette saison, il a inscrit 2 buts en 13 matches joués. 

Ante Coric (Croatie)

Meilleur jeune joueur croate de l'année 2015, Coric a tout d'un des futurs tauliers de la sélection entraînée par Ante Cacic. Le jeune milieu de terrain (18 ans) va endosser le rôle de doublures des Rakitic, Kovacic et Modric. Du très très lourd. Faisant partie du groupe D avec l'Espagne, la Turquie et la République tchèque, Coric et la Croatie auront des chances d'accéder au second tour.

Divock Origi (Belgique)

C'est un espoir qui n'en est plus vraiment un tant il a déjà prouvé ses capacités au plus haut niveau. Révélation du dernier Mondial au Brésil, Origi est un attaquant très complet : rapide, puissant, bon de la tête et redoutable finisseur. Formé au LOSC, l'actuel attaquant de Liverpool sera en concurrence avec Romelu Lukaku et Christian Benteke, même si le joueur d'Everton semble avoir une longueur d'avance.

Jason Denayer (Belgique)

Le forfait de Vincent Kompany aura beaucoup joué dans sa participation à l'Euro 2016. Non pas que Denayer ne mérite place, mais plutôt que la concurrence est rude à son poste en sélection. Le puissant défenseur de Manchester City a été prêté au Celtic Glasgow et à Galatasaray ces deux dernières saisons pour s'aguerrir. Aujourd'hui, à 20 ans, il représente le futur de l'arrière-garde des Diables rouges.

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community