Les meilleurs "10" de l’histoire du football

OMG Staff - Thursday 30 April 2015 513 Likes

Pour Eric Cantona, le meilleur joueur du monde se nomme Javier Pastore. Un « numéro 10 » à l’ancienne, capable de créer des décalages et de trouver des passes venues de nulle part, même pas sur Playstation. Une bonne occasion pour nous de revenir sur les légendes qui ont fait du poste de meneur de jeu un véritable mythe.

 

1. Le roi Pelé

Vainqueur de la Coupe du Monde à 3 reprises, Edson Arantes do Nascimento dit Pelé est également le meilleur buteur de l’histoire du football avec 1283 réalisations inscrites. Et dire qu’il n’évoluait pas avant-centre… Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de tous les temps, son aura et son talent lui ont valu le surnom du « Roi Pelé ». A noter qu'il est aussi l'auteur de la feinte du siècle !

 

 

2. Diego Maradona, la légende

Surnommé « El Pibe de Oro » (« Le Pied d’Or ») Diego Armando Maradona n’était pas très grand par la taille, mais son talent compensait largement. Tempérament de feu, buts fantastiques, l’Argentin a fait de son histoire une légende.

 

 

3. Lionel Messi, la Pulga est devenue immense

A 27 ans, Lionel Messi fait déjà partie des plus plus grands. L’Argentin enchaîne record sur record et a déjà raflé 4 Ballons d’Or ! Ailier droit, meneur de jeu ou avant-centre, Messi est dangereux partout. Mais si sa carrière est fantastique, son échec en finale de la Coupe du Monde face à l’Allemagne pourrait lui coûter le titre honorifique de « meilleur joueur de tous les temps ».

 

 

4. Johan Cruijff, l'esthète

Les fans de football peuvent remercier Cruijff. En plus d’avoir régalé tous les amateurs de ballon rond grâce à sa classe naturelle tout au long de sa carrière, « le Hollandais volant » a réinventé le football. Vainqueur de 3 Ballons d’Or, Cruijff a été l’un des grands protagonistes du « football total » joué par l’Ajax et les Pays-Bas. Un régal.

 

 

5. Zinédine Zidane, bénie soit ta mère

Un doublé en finale de Coupe du Monde, un but monstrueux en finale de Ligue des Champions, Zinédine Zidane est l’archétype du grand, du très grand joueur. Décisif dans les grands rendez-vous, Zizou a aussi fait rêver les amateurs de foot à chaque match de par son élégance et son incroyable touché de balle. Sa faculté à faire briller ses équipiers n’a pas et n’aura sans doute jamais d’égal.

 

 

6. Ronaldihno, un magicien hors-norme

En à peine 3 ans au top, Ronaldinho s’est octroyé une place parmi les légendaires meneurs de jeu. Le Brésilien aurait pu avoir une plus grande carrière s’il avait mis son côté fêtard de côté, mais comment lui en vouloir ? Le football est si facile pour lui. Ronnie a tout gagné en club comme en sélection et s’est offert le luxe de faire lever le Santiago Bernabéu après un récital de sa part. Un magicien.

 

 

7. Michel « Platoche »

Michel Platini dit « Platoche » a fait rêver toute une génération. Son pied droit magique lui a permis d’empiler les coups francs, pour que ce soit son plus vilain qui offre le titre de Champion d’Europe à l’Equipe de France en 1984. A noter que c’est lui qui a ouvert les portes du foot étranger à tous les joueurs français. Pas sûr qu’on doive le remercier pour ça…

 

 

8. Zico, « le Pelé blanc »

Avec 52 buts en 72 matches disputés avec le Brésil entre 1976 et 1988, Zico alias « Le Pelé blanc » fait partie des plus grands joueurs de l’histoire de la sélection Auriverde. A l’instar de Michel Platini, le Brésilien disposait d’un pied magique capable de mettre le ballon où bon lui semblait. Cerise sur le gâteau, son pied gauche était tout aussi performant. Du grand art.

 

 

9. Andrea Pirlo, l'as des as

Pour rester dans le thème des pieds magiques, rien de mieux qu’un spécialiste venu d’Italie. Andrea Pirlo a fait des ravages, aussi bien au Milan AC, à la Juventus qu’en sélection nationale. Organisateur de jeu phénoménal, le milieu de terrain n’a pas besoin de vitesse tant son placement et son intelligence font des merveilles. L’as des as.

 

 

10. Roberto Baggio, le divin à queue de cheval

Considéré comme le « meilleur joueur de l’histoire de l’Italie » par Gianluigi Buffon, Roberto Baggio a empilé les buts tout au long de sa carrière, au point d’être perçu comme un véritable attaquant de pointe. « Il Divin Codino » (« le divin à la queue de cheval ») regrettera cependant longtemps son tir au but décisif manqué en finale de la Coupe du Monde 1994 face au Brésil.

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community