Pourquoi la Ligue des Champions 2018-2019 va tout casser

Antoine Mérand - jeudi 20 septembre 2018 994 Likes

La Coupe du monde, c’est bien. La Ligue des Champions, c’est mieux. Beaucoup mieux. Car si un Mondial fait renaître l’élan patriotique et fait tomber les barrières politiques et sociales le temps d’un été, une Ligue des Champions nous livre la vraie définition du football : le spectacle. Et ce durant une année.

Et pour cette édition 2018-2019, la barre est déjà très haute. Depuis les annonces de départ coup sur coup de Zinédine Zidane et de Cristiano Ronaldo du Real Madrid, le vent semble avoir tourné. Le règne de la Casa Blanca sur l’Europe bascule vers une guerre dont bien malin serait celui qui en devinerait l’issue. Les choses sont remises à plat. Barcelone ? Manchester ? Paris ? Turin ? Liverpool ? Pronostiquer le nom du vainqueur de cette nouvelle LDC n’a jamais été aussi incertain.

Pourquoi la LDC 2018-2019 sera (et est déjà) flamboyante 

Une seule journée vient de s’écouler, et déjà tant de faits notables :

- Messi inscrit un triplé (dont un coup franc magistral) face au PSV Eindhoven, et entre ainsi dans l'histoire en devenant le deuxième joueur à avoir marqué dans 14 éditions de Ligue des Champions différentes, après Raúl.

- L'Olympique Lyonnais, outsider français, a fait tomber sur ses terres le champion d'Angleterre en titre, Manchester City, cette équipe qui a dominé la Premier League en 2018 avec pas moins de 100 points et 106 buts marqués. L'OL devient ainsi la toute première équipe française à s'imposer sur la pelouse de Man City dans une compétition européenne.

- L'Inter de Milan a signé son grand retour après 7 ans d'absence en LDC par une incroyable remontada face aux Spurs de Tottenham. Menés 1-0 à partir de la 53ème minute, les Milanais égalisent grâce à un bijou d’Icardi à la 85ème, avant que Vecino ne délivre le stade à la 92ème minute (2-1).

- Dans le match qui opposait Valence à la Juventus de Turin, CR7 a reçu le premier carton rouge de toute sa carrière en LDC.

- Sergio Ramos a battu contre Rome le record de cartons jaunes reçus par un seul joueur en LDC : 37 !

- Le retour de Belgrade et Galatasaray ont déjà porté leur fruit en tribune, spectacle assuré :

Les immanquables à venir :

- Les groupes de la mort (B et C) Paris-Liverpool-Naples-Belgrade / Barcelone-Inter-Tottehnam-Eindhoven, promettent des émotions intenses, à l'image du match renversant entre Liverpool et Paris (3-2), et notamment ce but de Firmino dans les derniers instants de la rencontre :

- Le double retour de Pogba à la Juve et de CR7 à Manchester United, les 23 octobre et 7 novembre prochains.

Sans oublier que depuis l'édition 2017-2018, le record de buts pour une équipe en LDC a été battu par Liverpool, avec 46 buts inscrits en 14 matchs, devançant ainsi le FC Barcelone de l'an 2000 et ses 45 buts.

Vous l'aurez compris, la course à la coupe aux grandes oreilles promet des merveilles.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté