Pourquoi Messi aurait décidé d'écarter Lo Celso au Mondial

Jonathan Ferdinand - vendredi 13 juillet 2018 3.7k Likes

Titulaire avec l'Argentine jusqu'au dernier match de préparation à la Coupe du monde 2018, Giovanni Lo Celso est resté assis pendant près de 360 minutes en Russie. Pas une fois, le milieu de terrain argentin du Paris Saint-Germain ne s'est levé afin d'entrer en jeu. Incompréhensible, d'autant plus que c'est Jorge Sampaoli qui lui a donné sa chance en lui offrant sa première sélection, en novembre dernier, alors qu'il ne jouait pas à Paris. La disparition de Lo Celso des plans du sélectionneur de l'Albiceleste taraude l'esprit des journalistes sportifs argentins.

Alors le quotidien argentin Clarin a tenté de faire la lumière sur ce mystère et sur les relations froides entre le sélectionneur et ses joueurs. Et la raison de l'écartement de Lo Celso des plans de Sampaoli serait à chercher du côté de Lionel Messi. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le milieu de terrain parisien aurait été ostracisé suite... à une partie de tennis-ballon. Lo Celso aurait largement remporté le mini-jeu face à l’attaquant du Barça, mais il aurait aussi et surtout infligé un petit pont "colossal" à La Pulga. De quoi provoquer l'ire du quintuple Ballon d'Or, au point de demander à ce que l'ancien joueur de Rosario Central soit cantonné au banc pendant l'intégralité de la Coupe du monde.

Une information à prendre avec des pincettes même si Clarin est le plus gros quotidien argentin. Souvent, des informations toutes plus loufoques les unes que les autres fleurissent en Argentine au sujet de Lionel Messi et la sélection. Une des raisons d'ailleurs pour laquelle Messi avait décidé de se retirer de l'Albiceleste en 2016 avant de faire marche-arrière quelques semaines plus tard. Si les faits sont avérés, les supporters argentins ne pourront que regretter cette décision de Messi et Sampaoli. Au milieu de terrain, Javier Mascherano semblait dépassé par les événements. S'il avait été aligné en charnière centrale juste derrière Lo Celso, en sentinelle, peut-être que l'Argentine aurait montré un meilleur visage.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté