Le match PSG-Belgrade pourrait tourner au cauchemar en tribune

Antoine Mérand - vendredi 28 septembre 2018 1.8k Likes

Le 18 septembre dernier, les supporters de l’Etoile Rouge de Belgrade sont revenus des enfers. Après 27 ans, l’hymne de la Ligue des Champions a retentie dans le Red Star Stadium (Belgrade 0-0 Naples). Et pour leur premier déplacement à Paris mercredi prochain pour la deuxième journée de LDC, les supporters serbes sont bien décidés à venir nombreux au Parc des Princes, malgré le fait qu’ils soient interdits de stade par l’UEFA.

Suite à des débordements sur le terrain de Salzbourg en tour préliminaire, aucun parcage visiteur ne sera ouvert pour accueillir les supporters de Belgrade, à Paris comme à Liverpool et Naples. Mais voilà, à Paris, deux problèmes se posent.

Paris-Belgrade : pourquoi ça pourrait mal finir 

Tout d’abord, les expatriés fans de l'Etoile Rouge sont nombreux en France, de même que dans les pays limitrophes. Ensuite, l'affiche attire moins qu'un choc du groupe, ce qui a permis à de nombreux supporters adverses d’acheter des places un peu partout dans le stade, que ce soit par la vente directe du PSG ou via la revente des tickets des abonnés. Ainsi,  entre 1500 et 2000 personnes sont attendues mercredi en début de soirée. Et le parcage visiteurs étant fermé, c'est l'éparpillement qu'il va engendrer qui pose le plus gros problème.

Problème encore plus important, le PSG a mis à disposition 2000 billets pour les membres du Collectif Ultras Paris, qui verront la tribune Auteuil fermée après les fumigènes craqués contre le Real Madrid. Eux aussi seront alors éparpillés dans le stade... à côté des fans serbes, donc. 

Un proche du dossier à même confié au journal L'Equipe qu'il « aurait mieux valu finalement que le secteur visiteurs soit ouvert afin que les Serbes soient tous regroupés au même endroit. » 

Des interrogations subsistent alors quant à la capacité de l'UEFA et des clubs à gérer les ventes des places et à assurer la sécurité des spectateurs dans le stade et en dehors. Et pour ceux qui vivraient dans une grotte, elle-même dans une grotte, les supporters de Belgrade, ça ressemble à ça :

En attendant d'en savoir plus sur le nombre exact de fans adverses à gérer, le PSG et les pouvoirs publics s'inquiètent, à juste titre.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté