Neymar a passé 14 minutes au sol durant le Mondial !

Jonathan Ferdinand - jeudi 05 juillet 2018 2.3k Likes

C'est l'apanage des dribbleurs : subir des tacles parfois rugueux et autres charges physiques de la part des défenseurs adverses, bien déterminés à les stopper coûte que coûte. Il paraît donc logique que Neymar, qui aime autant caresser le ballon que changer de coupe de cheveux, soit le joueur de cette Coupe du monde 2018 a avoir subi le plus de fautes (23). Le problème, c'est que la star brésilienne en rajoute à chaque fois qu'elle est touchée. Et on ne parle pas pour le coup de l’essuyage de crampons dont il a été victime contre le Mexique, qui méritait bien une petite galipette.

Non, on parle plutôt des 15 roulades en 20 secondes que l'attaquant du Paris Saint-Germain a parfaitement réalisées, sans qu'il n'ait le tournis, lors de Serbie-Brésil (0-2). Neymar est un joueur fantastique mais caricaturale sur ce Mondial dès qu'il est touché. C'est au final regrettable pour lui puisqu'on a tendance à se concentrer d'avantage la-dessus que sur ses statistiques, loin d'être ridicules d'ailleurs (2 buts, 1 passe décisive). Mais évidemment, une dimension ne doit pas être oubliée pour bien cerné la Coupe du monde de Neymar : son temps passé au sol.

D'après nos confrères de la RTS, excédés par tout ce temps perdu en arrêt de jeu, Neymar aurait passé 14 minutes au sol depuis le début du Mondial. Lors du huitième de finale entre le Brésil et le Mexique, 5 minutes et 29 secondes ont été perdues à cause des exagérations du numéro 10 auriverde rapporte la télévision suisse. On parlait de l'essuyage de crampons de Layun, cet incident, qui on le répète valait bien une petite roulade, ne méritait toutefois pas une interruption longue de 2 minutes ! Lors des phases de groupes, les galipettes du gymnaste brésilien ont coûté 1 minute et 56 secondes contre la Serbie, 3 minutes et 40 secondes contre la Suisse.

Bref, au total, on atteint les 13 minutes et 50 secondes d'interruption exactement. Une stat qui risque de gonfler encore lors du quart de finale entre le Brésil et la Belgique. Il est fort ce Neymar.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté