Les 16 jeunes pépites à suivre lors de la Copa América !

OMG Staff - Friday 03 June 2016 1.5k Likes

La Copa América Centenario approche à grands pas. Dès le 3 juin, les stades américains vont commencer à vibrer au rythme des performances des meilleurs joueurs continentaux. Petite revue des pépites les plus prometteuses des 16 effectifs qualifiés.

Hirving Lozano (20 ans, Mexique)

Ailier au CR Pachuca (D1 mexicaine) depuis 2014, Lozano a crevé l’écran pour son jeune âge. Il a été l’auteur de 23 buts en 104 matches disputés, et ce, à seulement 20 ans. La Premier League, et notamment Liverpool et Manchester United, pourrait l’accueillir dès la saison prochaine.

Jordan Morris (20 ans, Etats-Unis)

Et oui, des “Maurice” voyaient encore le jour en 1994. Mais celui-ci a ce petit plus qui fait la différence : un prénom à pouvoir postuler aux Ch’tis à Miami. Que nenni ! Jordan Morris, certes, va bien aux Etats-Unis mais pour y disputer la Copa America dans le costume du talent national. L’attaquant de Stanford Cardinal tentera d’accumuler les sélections après ses trois premiers matches avec les USA (un but).

Antonio Sanabria (20 ans, Paraguay)

C’est l’une des plus grandes promesses de l’Amérique méridionale. Débarqué en Espagne en 2007 - à seulement 11 ans -, Sanabria a déjà porté les couleurs du Barça et de la Roma. Prêté à Sassuolo puis à Gijon, le gamin a planté 10 buts lors de ses 17 derniers matches en club. Celui qui appartient au club romain a un avenir tout tracé devant lui.

Sebastián Gamarra (18 ans, Bolivie)

Lui aussi a l’habitude des tuniques prestigieuses. Présent au centre de formation du Milan AC depuis ses 15 ans, Gamarra a notamment pour compagnon de vie Christian Maldini, fils de. Il est attendu pour être l’une des bonnes surprises de la Bolivie, qui aura fort à faire face à l’Argentine ou le Pérou en phase de poules.

José Giménez (21 ans, Uruguay)

José Giménez n’a que 21 ans et fait pourtant déjà partie des cadres de la sélection uruguayenne (25 sélections, 3 buts). Le gamin a une trajectoire assez similaire à celle de notre Raphaël Varane : après avoir brillé sous le feu des projecteurs nationaux, le défenseur central s’envole pour Madrid. À l’Atlético, rassurez-vous.

Ángel Correa (21 ans, Argentine)

Les plus fidèles joueurs de FIFA 16 le connaissent déjà. Avec un prénom prédestiné, Correa fait partie de ces jeunes joueurs que tu achètes peu cher et qui atteignent facilement les 85 au bout de trois saisons. Lui aussi joueur de l’Atlético, ce petit attaquant (1m73) a déjà marqué 9 buts en seulement 24 matches ! On a hâte de le voir briller aux côtés de Grizi.

Adalberto Peñaranda (18 ans, Venezuela)

Retenez bien celui-là. Peñaranda, c’est tout simplement un joueur qui a réussi à inscrire un doublé en Liga à seulement 18 ans. Après avoir brillé dans son championnat local, Adalberto a rejoint l’Udinese, a été prêté à Grenade puis a été acheté par Watford. Qui l’a une nouvelle fois prêté à Grenade pour qu’il accumule du temps de jeu. Il semblerait que la Copa América Centenario lui tende les bras pour qu’il explose au grand jour.

Gabriel (19 ans, Brésil)

Il a pour nom de famille un grand capitaine du Black Pearl. Ou un grand joueur de l’Evian TG, à vous de voir. Néanmoins, Gabriel Barbosa a déjà convaincu les plus grands clubs de l’immensité de son talent. L’attaquant de Santos pourrait d’ailleurs être l’une des premières recrues du PSG pour la saison prochaine. Avec déjà 44 buts inscrits en club à seulement 19 ans, on comprend pourquoi.

Roger Martinez (21 ans, Colombie)

Certains disent déjà qu’il marche sur les pas de Jackson, son homonyme adorateur de la Chine. Attaquant de Rosario (déjà ça, ça en jette), le petit a déjà conquis les fans colombiens en inscrivant un doublé lors de sa première sélection avec les A. Ce peut être le signe d’une grande carrière, #ZZ. Ou pas, #MM.

Yordy Reyna (22 ans, Pérou)

Il a fait ses débuts en professionnel à 17 ans. Ses performances ont de suite attiré les scouts européens, voyant en lui le futur Jefferson Farfán. À 20 ans, il est donc transféré au Red Bull Salzourg pour deux millions d’euros. Il marque ses deux premiers buts en sélection lors de son premier rassemblement. Depuis, 20 sélections se sont écoulées et Reyna entend bien faire trembler les filets américains cet été.

Jeff Louis (23 ans, Haïti)

C’est déjà un vieux parmi les jeunes. Bien connu des défenseurs français, Jeff Louis a brillé sous la tunique caennaise cette saison. Le milieu de terrain offensif est l’un des atouts forts de la modeste sélection haïtienne. Face au Brésil, à l’Equateur et au Pérou, le p’tit Louis aura intérêt à guider les siens vers les sommets.

Juan Cazares (24 ans, Equateur)

Lui aussi a fait le bonheur des partisans du mode Carrière sur FIFA. Meilleur joueur de la Copa Libertadores des -20 ans en 2012, Cazares a commencé en pro à River Plate et aurait pu mériter sa chronique dans J+1. Rien n’y fait, c’est sur le continent sud-américian que le feu-follet progresse. L’Equateur compte sur lui.

Erick Pulgar (22 ans, Chili)

Solide milieu de terrain pouvant dépanner en défense centrale - ou inversement -, Erick Pulgar est déjà une valeur sûre de la sélection tenante du titre continental. Il est l’un des plus grands espoirs de Bologne, qui l’a chipé à Naples ou à la Fiorentina lors du dernier mercato estival.

Ismael Diaz (19 ans, Panama)

Le club pour lequel il évolue devrait vous donner une idée de son potentiel. Faisant partie des meilleurs buteurs de la réserve du FC Porto, Ismael a effectué sa première sélection avec le Panama alors qu’il n’avait que 17 ans. C’est assurément l’un des talents à surveiller de près dans le groupe D.

Rónald Matarrita (21 ans, Costa Rica)

Latéral gauche de New York City, Matarrita fait partie des grands espoirs de la MLS. Il fait partie de cette génération de défenseurs capables de percer les lignes adverses grâce à sa vitesse et sa vista. Maître centreur, Rónald M. devrait déposer quelques caviars sur les têtes des attaquants costaricains.

Alvas Powell (21 ans, Jamaïque)

Sa nationalité combinée à son patronyme auraient pu faire de lui un sprinter adulé à travers le monde. Sa trajectoire a été bien différente puisque le jeune jamaïquain a décidé de répondre aux appels du football. Et devenir défenseur, dans une sélection où les appels en profondeur sont rois. Il approche déjà des 30 sélections alors qu’il fêtera ses 22 bougies à l’issue de la compétition.

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community