Pourquoi l'arc de cercle de la surface de réparation existe-t-il ?

Jonathan Ferdinand - lundi 18 février 2019 2.6k Likes

Savez-vous à quoi sert l'arc de cercle devant la surface de réparation ? Celui-ci n'a pas toujours existé. Son instauration remonte à 1937, soit bien après le penalty, apparu en 1899. Car oui, le penalty et l'arc de cercle sont étroitement liés. Durant les années 30, la Fédération anglaise définit les règles à suivre sur un penalty. Premièrement, les joueurs doivent tous être en dehors de la surface, sauf le gardien et le tireur de la sentence. Le ballon doit se trouver à 9 mètres 15 des joueurs en dehors de la surface et à 11 mètres de la ligne de but.

Sauf qu'en plaquant le point de penalty à 11 mètres du but pour une surface faisant 16 mètres 50 de long, un problème géométrique et mathématique se heurte au devant de la FA. Certains joueurs peuvent être en dehors de la surface (au milieu de celle-ci), tout en étant à moins de 9 mètres 15 !

Pour contrer ce problème, un arc de cercle est ajouté devant la surface de réparation. Son rayon ? 9 mètres 15, évidemment. Cet "arc de cercle du point de réparation" introduit une parfaite équité. Aucun joueur des deux équipes ne pourra se trouver à moins de 9 mètres 15 du ballon. Le tireur n'est donc pas désavantagé pour l’exécution de son penalty.

Comme vous le savez sans doute, l'arc de cercle ne fait pas partie de la surface de réparation. Si une faute est faite dans cet arc de cercle, l'arbitre ne désignera pas de penalty. Tout ceci est inscrit dans la loi 1 du football. Loi qui a par ailleurs introduit la petite surface de réparation, plus communément appelée les 6 mètres. Elle sert à tirer les 6 mètres pour les gardiens mais ces derniers ont parfois tendance à ne plus l'utiliser...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté