Roberto Carlos lâche le secret de son coup franc mythique face à la France

Shady M. - mardi 12 décembre 2017 554 Likes

3 juin 1997. Le Brésil affronte la France à Gerland, et tient un nul (1-1) encourageant en vue du Mondial 1998, en France. Si le but de Marc Keller (55ème) n'a pas fait couler beaucoup d'encre, l'autre réalisation est restée dans les mémoires. Il s'agit d'un coup franc exceptionnel de Roberto Carlos (21ème). 

Le coup franc du Brésilien :

Ce bijou, que vous avez probablement déjà vu si vous êtes fan de football, est l'oeuvre à la fois d'un travail acharné, mais aussi d'une technique unique. Roberto Carlos raconte : "Les gens étaient un peu sceptiques parce que j’étais très loin. Entre le ballon et Barthez, il devait y avoir 35 mètres ou plus. Les gens n’y croyaient pas ! Barthez avait placé son mur très à l’extérieur. Je me suis mis face au ballon pour qu’il ne comprenne pas et pense que je pouvais la frapper au-dessus du mur. Mais dans ma course d’élan, quand j’ai vu qu’il ne bougeait pas, j’ai changé de direction pour frapper de l’extérieur. Si je la frappais mal, elle finissait au poteau de corner", expliquait-il à L'Équipe. 

Mais un autre élément - discernable seulement si vous avez assisté à la rencontre depuis les tribunes - a aidé le défenseur auriverde. Il l'avoue lui-même : "Dans le stade, il y avait un espace par lequel le vent entrait par la droite." De quoi participer à ramener le ballon vers la cage d'un Fabien Barthez impuissant. Mais cet effet n'a pas suffi, il fallait combiner cette trajectoire avec la puissance. De ce point de vue, aucun problème pour le petit latéral (1m68) : "La seule chose qui m’importait, c’était d’attraper le cadre. La puissance, je l’ai !"

De belles paroles de la part de l'un des meilleurs tireurs de coup franc de l'histoire.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté