Le sacrifice qu'était prêt à faire Saul Niguez pour rejouer au plus vite

Jonathan Ferdinand - vendredi 05 octobre 2018 1.1k Likes

Février 2015, BayArena de Leverkusen. Le milieu de terrain de l'Atlético de Madrid Saúl Ñíguez dispute un match de Ligue des Champions contre le Bayer 04. Du haut de ses 20 ans, celui qui est à l'époque un jeune espoir espagnol, depuis confirmé, apporte un vent de fraîcheur au collectif de Diego Simeone. Mais c'est alors qu'il est touché au rein lors d'un duel avec un joueur du club allemand. Le rein a explosé mais Saúl tient jusqu'à la mi-temps.

Pris de vomissements aussi incontrôlables qu’inquiétants le natif d'Elche est immédiatement transporté à l’hôpital le plus proche. Résultat, il contracte un œdème et restera plusieurs jours alité. Il mettra même plus d'un mois avant de retourner à l’entraînement. Dans une interview à So Foot, le père du joueur est revenu sur cet épisode. Il confie notamment que son fils était prêt à faire un énorme sacrifice pour rejouer au foot plus vite. "Dans l'ambulance qui nous emmenait à l'hôpital, il me disait qu'il ne sentait plus ses membres, il pleurait... Je ne l'avais jamais vu comme ça. Il était prêt à se retirer le rein pour revenir rapidement sur les terrains, mais German Burgos, l'adjoint du Cholo, l'a convaincu de ne pas le faire. Il n'arrêtait pas de lui répéter : On ne se retire pas un rein pour jouer au football, ta santé est plus importante."

"J'urinais du sang après chaque entraînement et chaque match"

Au lieu de cela, Saúl Ñíguez vivra une convalescence compliquée mais toujours avec deux reins au corps. Le milieu de terrain de l'Atlético a même joué pendant plus de deux ans avec un cathéter interne. Une période éprouvante pour un joueur qui n'a pourtant cessé de progresser malgré ce fardeau. L'an passé au Guardian Saúl Ñíguez expliquait : "Ces deux dernières années, j'ai joué avec un cathéter interne. J'urinais du sang après chaque séance d'entraînement et chaque match. J'ai dû mettre ma propre santé en jeu pour défendre les couleurs de mon club et réaliser mon rêve."

On dit souvent que la réalisation d'un rêve vaut tous les sacrifices. Quand Saúl Ñíguez le dit, c'est d'autant plus vrai...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté