Pour Diego Simeone, le PSG fait partie du top 4 européen

Luxmana P. - samedi 16 décembre 2017 3 Likes

À la tête de l'Atlético Madrid depuis 2011 après y avoir passé de nombreuses années en tant que joueur, Diego Simeone et son coaching si iconique ont permis aux Colchoneros de tutoyer de nouveau les sommets. Champion d'Espagne en 2014, l'Atléti a également rallié à deux reprises la finale de la Ligue des Champions (2014, 2016).

Si bien que le statut des Matelassiers a changé ces dernières années et ce, malgré leur élimination précipitée en C1 dès la phase de poules. Pour Diego Simeone, seuls quatre clubs sont aujourd'hui au-dessus de l'Atlético Madrid, comme il l'a confié à L'Equipe Magazine au moment d'évoquer son style de jeu. "J’aimerais jouer comme Barcelone - enfin, plutôt comme le Barcelone de Guardiola - ou comme Manchester City. Mais probablement qu’on ne peut pas jouer comme ça parce que nous avons des caractéristiques différentes."

"Ça ne veut pas dire que nous sommes moins bons qu’eux. Parce que, attention, meilleur que l’Atlético Madrid, il n’y a que quatre équipes : le Paris Saint-Germain, Barcelone, le Real Madrid et le Bayern Munich. Comme équipe je parle, pas comme club. Il y a ces quatre et c’est tout", a-t-il confié avant de poursuivre en comparant le potentiel offensif de son équipe avec celui du PSG et des autres géants.

"Sur huit occasions, l'attaquant du PSG ou du Barça va en mettre sept. Celui de l'Atlético en marquera cinq ou six. Donc, on a besoin de faire des efforts. Les attaquants qui peuvent marquer sept fois sur huit occasions peuvent se permettre de faire un moins grand travail défensif, parce qu'ils sont plus tranchants face au but. Pour le dire autrement, Neymar, Messi, Lewandowski ou Ronaldo sont déterminants. Leur travail défensif sera moins important étant donné qu'ils sont tranchants dans leur zone. Tous les autres sont moins efficaces, donc ils ont besoin de travailler plus." Une déclaration sous forme de petite pique à l'encontre d'Antoine Griezmann, moins efficace cette saison à la pointe de l'attaque madrilène avec cinq petites réalisations en Liga.


Le penalty le plus dangereux de l'histoire :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté