Le témoignage bouleversant de Ryan Atkin, arbitre homosexuel anglais

Hadrien R. - samedi 12 août 2017 594 Likes

Encore tabou dans le monde du sport, l'homosexualité n'est, pour le moment, malheureusement que très peu souvent acceptée. Une chose qui, on l'espère, changera dans le futur. Jeudi dernier, l'arbitre professionnel anglais, Ryan Atkin, a brisé la glace en confessant publiquement sa sexualité lors d'une interview accordée à Sky Sports. Une grande première dans le football mondial. Il en a également profité pour dévoiler comment le monde du ballon rond a l'habitude de réagir lorsqu'il se trouve confronté à l'homosexualité. Un témoignage bouleversant. 

Le témoignage de Ryan Atkin : 

"L'homophobie est toujours un problème"

"Être gay n'a aucune importance quand il s'agit d'arbitrer un match de football. Mais si je parle d'égalité et de diversité, alors je vais mentionner que je suis gay parce que c'est pertinent (...) L'homophobie est toujours un problème, mais les choses s'améliorent tous les jours. On peut changer le jeu et la culture si on change les esprits."

"Un saut dans l'inconnu"

"Clairement, c'est un saut dans l'inconnu. Dans le football professionnel en Grande-Bretagne, on sait très bien qu'il n'y a aucun homosexuel déclaré, et il n'y en a jamais eu non plus parmi les arbitres. C'es triste. Les gens bien dans leur peau au travail sont plus efficaces. La même chose est vraie dans le sport professionnel."

Essayer de faire face aux insultes

"Je n'ai jamais été personnellement victime d'homophobie mais je suis conscient que d'autres l'ont été. Le plus gros challenge auquel je pourrais faire face dans le futur en tant que gay, serait potentiellement de faire face aux insultes provenant des joueurs, des spectateurs ou même de mes collègues. Mais je dois dire que ces derniers sont très ouverts d'esprit. C'est quelque chose dont nous devons être fiers."

Etre un modèle 

"Les modèles sont importants pour montrer qu'on peut être gay et intéressé par le football. Ce ne sont pas deux choses étrangères du tout. Changer cette mentalité renforcera le nombre de messages positifs. Cela montre que les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres sont aussi impliqués dans le monde du sport".

Ryan Atkin a commencé à arbitrer en 1999. Il a notamment fait la promotion de la campagne «Lacets arc-en-ciel», qui vise à sensibiliser le public aux insultes anti-LGBT dans le football et aux comportements discriminant les personnes homosexuelles, bisexuelles ou transexuelles. L'initiative est soutenue par la Fédération anglaise de football, la Premier League et la Ligue anglaise de football.

A noter que Neale Barry, le patron des arbitres au sein de la FA, a salué la décision courageuse de l'arbitre britannique de 32 ans : "La FA soutient entièrement Ryan. Notre rôle est de soutenir tous les arbitres, d'aider à leur développement, de maximiser leur potentiel et, par dessus tout, d'aider à faire en sorte que leur expérience soit positive", a-t-il déclaré. Cette saison, Ryan Atkin occupera les fonctions de quatrième arbitre en Premier League et d'arbitre principal dans les niveaux inférieurs.

La passion est une chance pour le football, les dérives de l'homophobie en sont un fléau. Merci de partager.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté