FIFA 17 : 8 choses à retenir avant d'acheter (ou non) le jeu événement

Maxime H. - Thursday 08 September 2016 1.4k Likes

FIFA 17 sort le 29 septembre prochain. À trois semaines de cette date tant attendue, la rédaction d'OhMyGoal a eu le privilège de tester le jeu avant tout le monde. Et franchement, il envoie du lourd.

EA Sports a décidé d'innover pour son nouvel opus. Alors que les utilisateurs sont de plus en plus exigeants - ils ont bien raison - et que PES rattrape chaque année un peu son retard, le studio canadien se devait de frapper un grand coup avec FIFA 17. EA a-t-il réussi son pari ? La critique juste après le trailer, histoire de se mettre vraiment dedans.

Les plus

Coups de pied arrêtés dans le camp adverse

C'est le point fort de FIFA 17. Que ce soit sur corner ou sur coup franc, la différence avec les éditions précédentes est marquante. Il est dorénavant possible de choisir - à travers une vue aérienne - où le ballon doit atterrir, grâce à un curseur intelligent qu'on peut déplacer dans la surface de réparation. De ce fait, les coups de pied arrêtés offensifs paraissent beaucoup moins aléatoires. Pour les adeptes de l'ancienne version, il est possible, en appuyant sur "L", de replacer la caméra derrière le tireur.

Pénaltys

Alors là aussi, énorme changement. Beaucoup de joueurs considéraient la séance de tirs au but comme une véritable plaie. Certains préféraient même finir sur un match nul plutôt que de se risquer à cet exercice pas vraiment motivant. FIFA 17 change la donne : on peut choisir sa course d'élan, la direction du ballon avec plus de précision et, surtout, on peut piéger le gardien. En somme, c'est un vrai challenge qu'on dispute avec beaucoup d'envie.

Protection de balle et accélération

Rappelez-vous, sur les éditions précédentes de FIFA, il était quasiment impossible de passer devant un attaquant au physique imposant (Ibrahimovic, par exemple). Sa protection de balle empêchait de défendre correctement, rendant cette phase de jeu peu réaliste. Même chose concernant les accélérations. Messi ou Ronaldo qui accéléraient et c'est toute la défense qui étaient aux abois. EA a corrigé ce défaut : il est plus difficile de déclencher une attaque rapide et les défenseurs passent plus facilement devant les avants. Le tout, pour un gain de réalisme flagrant.

Arbitrage

Tout le monde connaît la différence entre l'arbitrage anglais et l'arbitrage français. Si on devait l'ajuster à la sauce FIFA, FIFA 16 serait à la française et FIFA 17 à l'anglaise. Sincèrement, ça change tout. Les petits contacts ne sont pas sifflés, l'arbitre laisse beaucoup jouer. A contrario, l'arbitre défend plus les portiers : si un gardien effectue une sortie aérienne et qu'il est touché par un attaquant adverse, l'arbitre va siffler en faveur de la défense. Un petit détail qui nous plonge, là aussi, dans un match très proche de la réalité.

Tirs

Les frappes sur cette nouvelle édition de FIFA ont bien évolué. La jauge est bien plus difficile à manier, il ne suffit plus d'appuyer aléatoirement pour marquer, et ce, même à 5 mètres du but. On sent plus la "lourdeur" des frappes. Alors que certains tirs avaient plutôt tendance à monter rapidement puis redescendre sous la barre, aujourd'hui, on ressent plutôt l'inverse : les frappes montent au fur et à mesure. Un changement appréciable.

Les moins

Gardiens

C'est peut-être le point sur lesquels les développeurs devront le plus œuvrer. Les gardiens - qui ont nettement été augmentés dans cette édition - passent vraiment du tout au tout. Enfilant régulièrement le costume du héros (parfois un peu trop), ils peuvent devenir en quelques secondes des zéros capables d'effectuer les plus grosses boulettes. Les sorties sont approximatives et les relances très moyennes. C'est très frustrant pour le joueur, comme pour son adversaire.

Coups de pied arrêtés dans son propre camp

On a d'abord cru à un bug. Mais non. Si vous obtenez un coup franc dans votre propre camp, préparez-vous à perdre le ballon. La caméra est aérienne et il n'y a aucun curseur visible sur le terrain. En gros, vous ne savez pas du tout où vous tirez. Vous essayez de guider votre passe mais c'est clairement au petit bonheur la chance. On espère sincèrement qu'EA Sports corrigera ce problème avant la sortie officielle du jeu.

Défense sur coups de pied arrêtés

Puisqu'il était difficile de marquer sur les coups de pied arrêtés offensifs, EA a tenté de faciliter la tâche aux joueurs. C'était une bonne idée, mais là, c'est clairement trop. Trois matches joués, trois buts marqués sur corner. Dont deux avec Scwheinsteiger de la tête (non mais allô quoi). Même une charnière Hummels-Boateng a du mal à prendre les ballons de la tête sur ces coups de pied arrêtés. Bref, si vous marquez de la tête avec Valbuena alors que Thiago Silva était au marquage, ne soyez pas surpris.

La note

16/20

Même si nous nous sommes montrés sévères sur ces trois derniers points, que EA Sports devrait améliorer, FIFA 17 reste un très bon cru. On ressent une vraie différence avec les opus précédents, certainement grâce au nouveau moteur de jeu Frostbite. Combiné à des graphismes époustouflants, le gameplay de FIFA 17 nous rapproche toujours plus de la réalité du rectangle vert. Bref, nul doute que ce jeu sera un succès populaire et commercial. Rendez-vous le 29 septembre prochain ! 

En parlant de note, découvrez le top 10 des joueurs les mieux notés dans FIFA 17 :

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community