Top 10 des pires revers de l'équipe de France face aux "petites équipes"

Antoine Mérand - mercredi 26 juin 2019 443 Likes

Le 10 juillet 2016, à 23h30, la France posait ses deux genoux au sol. Il n’y avait pas de mots. Juste ce goût amer dans la gorge, cette boule dans la poitrine, ce vide dans le regard. L’équipe de France vient de perdre en finale de l’Euro, chez elle, au Stade de France, face à une équipe qui ne l’avait plus battu depuis 1975 : le Portugal (0-1 a.p).

C’est une véritable leçon de vie que de chuter là où l’on pensait pouvoir marcher les yeux fermés. Les Bleus ont pu en tirer les conclusions nécessaires pour faire en sorte, deux ans plus tard, jour pour jour, d’éliminer la Belgique en demi-finale de Coupe du monde (1-0), et soulever à nouveau le Saint Graal du football cinq jours après.

Mais cette mésaventure n’est évidemment pas une exclusivité française. Les champions du monde allemands de 1990 ne s’attendaient pas, à l’Euro 92, à perdre en finale contre une équipe du Danemark repêchée au tout dernier moment pour participer à la compétition (2-0). Mépriser son adversaire, partir du principe que tout est joué d’avance, ne pas envisager l’autre possibilité, c’est ignorer que l’on peut se tromper. Et se tromper, ça arrive, plus qu’on ne le pense.

Depuis 1993, la France a subi plus d’une fois la loi du plus fort de la part d’un adversaire d’apparence plus faible.

TOP 10 chronologique des pires déroutes des Bleus face aux "petites équipes" :

10 - France 2-3 Israël 93 

Il ne reste que deux petits matches aux Bleus avant de décrocher officiellement la qualification pour le Mondial 94 aux USA. Restant sur 6 victoires, 1 nul et 1 défaite, les hommes de Gérard Houiller sont premiers de leur groupe. Néanmoins, il faut ce soir affronter le dernier, qui n’a jusqu’à maintenant pas gagné un seul match : Israël. Invaincus depuis un an, aucune chance pour les Bleus de tomber face à cet adversaire, 71ème au classement FIFA, qu’ils avaient étrillés à Tel-Aviv, 4 buts à 0. Le match commence.

21ème minute, Hazazi ouvre le score. La réaction tricolore ne se fait pas attendre, et Sauzée (29ème) puis Ginola (43ème) remettent l’équipe dans le droit chemin. A dix minutes de la fin, la France tient sa victoire et est presque qualifiée pour la Coupe du monde. 83ème, Berkovich égalise. Le point du nul est acceptable, il faut seulement attendre. Un attentisme qui s’avère fatal. 90+3, les Israéliens inscrivent un troisième but. Stupeur dans le stade. La France s’incline face à une équipe très, très inférieure. Si Cantona réagira de la bonne manière en déclarant que "ça fait du bien de prendre une claque", il ne s’imagine certainement pas que ses coéquipiers ne retiendront pas la leçon…

9 - France 0-1 Bulgarie 93 

Comme une suite logique dans les événements. Cette histoire, tout le monde la connait. Les Bleus n’ont besoin que d’un point pour se qualifier pour le Mondial 94, et l’humiliation subie suite à la défaite face à Israel devrait servir de leçon et permettre aux Bleus de gérer le match. Mais alors que le score est de 0-0, Kostadinov met la France à terre en marquant à 10 secondes de la fin. La France est éliminée. Pas de Mondial. Fin du spectacle, fermez les rideaux.

8 - Islande 1-1 France 98 

L’eau a coulé sous les ponts depuis ce soir de honte face à la Bulgarie. La France est désormais championne du monde et entame les qualifications pour l’Euro 2000 en Belgique. Le 5 septembre, à peine deux mois après le sacre, les Bleus désormais dirigés par Roger Lemerre embarquent pour l’Islande, pour ce qui semble être une petite balade. Mais les Islandais, poussés par leur public dont la réputation ne fait plus débat, parviendront à accrocher le nul, 1-1. Vingt ans plus tard, les Bleus sont champions du monde, et sont de nouveau accrochés par cette vaillante équipe islandaise, 2-2. Et quand on connait l’issue de l’Euro qui suivra ce match, on se surprend à croire aux signes.

7 et 6 - France 0-1 Sénégal / Danemark 2-0 France 2002 

On ne parle pas de ça. On oublie. 2002, ce n’est pas 2010, mais c’est pas mal non plus. La honte. Il n’y a pas d’autre mot. Si le manque de professionnalisme n’avait pas encore trouvé sa définition, l’attitude des Bleus cet été-là en était une parfaite démonstration. Champions du monde et d’Europe en titre, les Bleus sont attendus pour ce Mondial en Corée-du-sud. Bilan ? Un match nul face à l’Uruguay (0-0), et deux revers face au Sénégal (1-0) et au Danemark (2-0). La France, bien au-dessus de ses trois adversaires sur le papier, a été d’une faiblesse mentale de très haut niveau, et finira dernière de son groupe. Direction l’avion, on rentre à la maison. Qu’il est loin ce soir de juillet.

5 et 4 - La double défaite écossaise 

7 octobre 2006. Encore sonnée par la défaite cruelle en finale de Coupe du monde, la France se déplace en Ecosse dans le cadre des qualifications à l’Euro 2008. Après sa victoire en Géorgie (0-3) et sa magnifique revanche sur l’Italie, 3 buts à 1, la formation française va connaitre un revers surprenant en terres écossaises en s’inclinant 1-0, grâce à un but de Caldwell à la 67ème. Si personne (ou presque) ne se souvient de cette bévue, elle est d’autant plus improbable par le simple fait qu’elle se soit répétée. Le 12 septembre 2007, au match retour, l’Ecosse bat la France, chez elle, sur le même score. Ce sont les deux seules défaites des Bleus dans ces éliminatoires, qui leur coûteront la première place du groupe, prise par… l’Italie.

3 - France 0-1 Biélorussie 2010 

"Catastrophique", titrait LEquipe le 4 septembre, au lendemain de cette défaite qui vient s’ajouter au dossier Knysna. La Biélorussie, 78ème au classement FIFA, devait être l’objet de réconciliation des Bleus avec le public français, qui espérait une victoire éclatante pour relancer la machine. Le Stade de France était prêt. Mais à la 86ème minute, Kislyak vient fouetter la lucarne du but français. La tâche s’annonce rude pour le nouveau coach, Laurent Blanc, qui parviendra néanmoins à qualifier les Bleus pour l’Euro 2012.

2 - France 0-0 Luxembourg 2017

La tristesse absolue. Ceux qui se sont endormis devant France-Danemark (0-0) pendant la Coupe du monde 2018 ont certainement dû entrer en phase de coma artificiel en regardant ce match. Pourtant, trois jours auparavant, la bande à DD humiliait les Pays-Bas (4-0), dans un match comptant également pour les qualifications au Mondial 2018. Vainqueur 3-1 a match aller, les Bleus doivent logiquement dérouler face au Luxembourg, et ainsi aligner un quatorzième succès de suite face à cette nation. Mais ni Pogba, Griezmann ou encore Mbappé ne parviendront à trouver la faille. Sans conséquences pour les Bleus, mais décevant pour ceux qui les supportent.

1 - France 2-2 Islande 2018

C’est le dernier en date, celui qui nous a stimulés le palpitant durant quatre minutes seulement. Menés 2-0 par une équipe islandaise bien regroupée mais bien inférieure, les Bleus ont rarement semblé autant en difficulté devant le but. La lumière est venue de Kylian Mbappé, qui a sauvé l’honneur et empêcher la France de connaître son premier revers en tant que championne du monde. En provoquant un but contre son camp du défenseur Islandais (86ème) et en transformant le penalty (90ème), Mbappé assure le minimum à lui tout seul.

Au-delà du respect de l'adversaire, la constance est une vertu nécessaire à la longévité. Mais elle sera toujours difficile à adopter totalement, par le simple fait que personne ne résiste aux aléas de la force la plus brute et injuste de ce monde : le temps.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté