L'incroyable prémonition de Jacquet sur Zidane avant la finale 98

Florian M. - jeudi 31 mai 2018 2.5k Likes

Le 12 juillet 1998, Zinédine Zidane entrait dans la légende du football français en inscrivant deux buts de la tête contre le Brésil, en finale de la Coupe du monde. Dans un Stade de France en ébullition, on se souvient de Jacques Chirac, de Thierry Roland ou encore des supporters qui n’en revenaient pas de voir leurs Bleus écraser la Seleção 3-0.

Ces buts, Zizou s’en souvient comme si c’était hier. Et dans un entretien donné à L’Equipe, il se souvient également des mots du sélectionneur de l’époque, Aimé Jacquet. Très souvent critiqué, l’entraîneur français est pourtant devenu le seul à offrir à un pays le trophée qu’il attend le plus. De surcroît, Jacquet avait prédit que Zidane allait être décisif, comme l'explique ce dernier. 

Les mots d'Aimé Jacquet à Zidane :

Avant la grande finale que l'équipe de France disputait chez elle, Aimé Jacquet tenait un vrai discours d'encouragements envers Zinédine Zidane. "Les jours avant la finale, Aimé Jacquet a mis l’accent sur les corners: 'Zizou, je sais que le jeu de tête n’est pas obligatoirement ton point fort mais ce Brésil, il fait 1,70m (Roberto Carlos), celui-là, à peine plus (Leonardo, 1,75m), donc je te garantis que si tu y vas avec conviction tu peux faire quelque chose.' Manu (Petit) tire le premier corner de la droite, Youri (Djorkaeff) le deuxième de la gauche, et je me suis retrouvé à chaque fois seul avec l’avantage de taille."

Un doublé historique qu'a pu inscrire le meneur de jeu des Bleus grâce notamment à la dissuasion de Marcel Desailly, Frank Leboeuf ou encore Stéphane Guivarc'h. Mais le Ballon d'Or 1998 se souvient également de l'émotion que ces buts lui ont procuré : "Sur le premier but, je sens une forme de tension, je ne suis pas obligatoirement content, d’ailleurs, ça se voit, je ne souris pas. Par contre, sur le deuxième, je me libère. C’est une joie énorme. Je me dis: 'Ah ouais, tu as marqué en finale et, en plus, deux buts. Il y a 2-0, c’est pas mal engagé cette histoire'."

Des souvenirs à jamais gravés dans la mémoire de celui qui vient d'annoncer officiellement son départ du Real Madrid, et dans la mémoire de tous ceux qui ont eu la chance de vivre ce moment unique.


La réaction magique des journalistes :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté