Les révélations surréalistes de Zlatan Ibrahimovic sur sa signature au PSG

Jonathan Ferdinand - mardi 06 novembre 2018 735 Likes

Quand on pense à la signature de Zlatan Ibrahimovic au Paris Saint-Germain en juillet 2012, on se remémore aussitôt la présentation de l'attaquant suédois devant la Tour Eiffel sous un soleil de plomb. Chemise blanche, jonglant sur l'esplanade du Trocadéro, la natif de Malmö affiche un large sourire. Pourtant, derrière le sourire se cache un homme dépassé par sa stratégie. En témoignent les extraits de son livre autobiographique, modestement intitulé "Je suis le football"  qui s'apprête à paraître. Le journal suédois Aftonbladet en a publié quelques extraits.

A l'ouest rien de nouveau, Ibrahimovic confirme dans son ouvrage qu'il avait la ferme intention de rester à l'AC Milan. En revanche, on apprend comment les négociations se sont déroulées. Tout a commencé après l'Euro 2012 quand l'international suédois était en vacances. Extraits : « Galliani (Adriano, ex-directeur général du Milan) a confirmé : "vous n’avez pas à vous inquiéter Zlatan, nous ne vous vendons pas". Quelques semaines après, je me trouve à Vaxholm, où nous avons notre maison, je viens de faire du jet-ski. À mon retour, je vois 5 appels manqués de Mino (Raiola, son agent)…. », écrit Zlatan qui lui demande ce qu’il se passe. « OK, dit Mino, "Leonardo va t’appeler." Je pense alors : Leonardo, qui est Leonardo ? Puis je décroche. "Leonardo - Directeur sportif du PSG". Puis j’ai dit : "Écoutez, je ne vais pas répondre. Galliani m’a confirmé qu’il ne me vendrait pas. "Puis Mino dit :" Oui, je sais, mais ils t’ont déjà vendu... " »

"C'était un moyen de les faire se retirer"

C'est alors que commence la stratégie de Zlatan Ibrahimovic pour faire abandonner le PSG dans le dossier. « Quand j’ai parlé à Mino, je lui ai dit que nous rendrions la tache difficile au PSG. Je voulais garder le même salaire que je recevais à Milan et je voulais qu’ils disent quelque chose du genre : "Mec, tu exagères complètement, c’est assez." C’était un moyen de les faire se retirer. Puis j’ai dit à Mino d’ajouter plein de choses dans le contrat et je les ai énumérées les unes après les autres. Quand nous sommes partis, j’ai dit à Helena (sa femme) qu’ils ne l’accepteraient jamais, qu’il n’y avait aucune chance. Mais au bout de vingt minutes à peine, Mino m’a rappelé et tout ce qu’il a dit était : "Tu as tout." » Dès lors, Zlatan Ibrahimovic est dos au mur et finit par accepter. « Après cela, il n’y avait plus de retour, alors j’ai dit "d’accord, prépare tout" parce que je suis un homme qui tient parole. Quand je dis quelque chose, je le tiens. »

Cet été là marquera le début de nouvelles ambitions pour le Paris Saint-Germain avec la signature de Thiago Silva (42M€), Zlatan Ibrahimovic (21M€), Ezequiel Lavezzi (26,8M€ + 4M€ de bonus), Marco Verratti (11M€ + 3M€), Gregory van der Wiel (6M€). La premiere vraie révolution du PSG version QSI avant celle de 2017 incarnée par Neymar et Kylian Mbappé.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté