Habib Bamogo : ''Je sors de la voiture et je le massacre''

Jonathan Ferdinand - mercredi 14 novembre 2018 2 Likes

Invité ce mardi sur le plateau du Vestiaire de RMC Sport, Habib Bamogo a multiplié les confessions. Il a d'abord évoqué son ''petit regret'' d'avoir opté pour l'Olympique de Marseille en 2004 plutôt que l'Olympique Lyonnais. Une indiscrétion qui risque d'alimenter les discussions sur le Vieux-Port. Mais ce n'est pas tout puisque dans le cadre de la séquence ''Info ou Intox'' de l'émission, l'ancien attaquant a fait une révélation bien plus étonnante.

Le principe est simple : l'invité doit raconter une anecdote sur sa carrière et les consultants doivent ensuite juger s'il s'agit d'une rumeur ou d'une vraie info. Or, pour le coup, Habib Bamogo a bel et bien frappé un supporter de l'OM lors de son passage sur la Canebière (2004-2007). Il raconte même l'altercation sans détour. "Un jour, je descends, il y avait un Gremlin, je ne peux les appeler supporters ceux qui viennent demander des maillots, tout ça… Il me demande mon maillot, me dit ‘tu me l’as promis’. Je ne le connais même pas. Il m’insulte. Il dit l’insulte qu’il ne faut jamais dire à un homme. Il y avait beaucoup d’enfants, j’ai laissé, je n’ai pas réagi", raconte-t-il avant d'enchaîner.

Bamogo avoue avoir frappé un fan de l'OM :

"Un mois plus tard, on avait rendez-vous au Vélodrome pour l’entraînement d’avant-match. Je le croise, je ne m’arrête pas. Il frappe le rétroviseur de ma voiture. Je crois que j’étais avec Abdoulaye Meïté et Bruno Cheyrou. Je sors de la voiture et je le massacre." Alors que Frank Leboeuf et Emmanuel Petit pensent à une intox, Rolland Courbis voit juste : c'est une info. Après quoi, Bamogo se justifie : "Je déteste la violence. Mais c’est la vérité. Ça s’est vraiment passé."

Pas sûr qu'après ces deux confessions, son regret d'avoir dit non à l'OL et cette altercation, Habib Bamogo soit encore accueilli chaudement au Vélodrome.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté