Roustan remet en place Aulas en direct sur L'Équipe

Jonathan Ferdinand - vendredi 25 mai 2018 3.4k Likes

Les débats entre journalistes, consultants et acteurs du football sont souvent houleux. L'émission L’Équipe du Soir sur La Chaîne L’Équipe en a abrité de nombreux. Rebelote jeudi soir avec un échange musclé entre Didier Roustan, consultant pour la chaîne 21 de la TNT, et Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais. Au téléphone, JMA était initialement venu parler de son équipe féminine, titrée en Ligue des Champions pour la troisième fois de suite, avant que son intervention tourne à la discussion de chiffonnier.

Le débat s'est en effet déplacé sur le recrutement de l'OL pour la prochaine saison de Ligue 1. Didier Roustan a demandé à Jean-Michel Aulas qui il comptait recruter comme très grand nom, en considérant Mariano Diaz et Bertrand Traoré comme de bons joueurs mais pas de très grands noms, ce qu'a déclaré rechercher JMA pour le mercato estival. "Jusqu'à preuve du contraire j'ai un peu plus d'expérience que vous pour gérer ce genre de choses", a balancé le président rhodanien. Une phrase à l'origine des hostilités.

Didier Roustan recadre Jean-Michel Aulas :

Didier Roustan est alors sorti de ses gonds pour contrer l'excuse : "Vous dites toujours ça à quelqu'un qui a plus d’expérience que vous. Vous n'en n'avez pas forcément plus que moi. Je suis dans le football de haut niveau depuis 40 ans. Donc vous n'étiez pas encore président. J'ai commencé dans le football de haut niveau, toute proportion gardée, dans mon rôle, (il y a 40 ans). Donc vous sortez ça à tout le monde, mais vous avez commencez en 1988 (1987, ndlr), vous ne connaissiez pas le football. Moi je suis né avec le football, j'ai commencé professionnellement en 1976, donc ça fait 12 ans avant. Donc votre expérience ou quoi, pas à moi."

Des propos qui n'ont vraisemblablement pas plu à Jean-Michel Aulas. Ce dernier à tout simplement raccroché au nez du consultant de La Chaîne L’Équipe. Sur Twitter, après l'émission, Didier Roustan a clos l'épisode en tweetant "C'est qui le boss ici ? Non mais..." Le chroniqueur sait se faire respecter.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté