Le jour où Domenech a totalement pété les plombs en conférence de presse

Clément P. - vendredi 20 mars 2020 0 Like

Raymond Domenech n’a jamais été un adepte du grand jeu médiatique. Il ne s’y est de toute façon jamais montré très à son aise.

Entre demande en mariage suite à un match catastrophique et conférences de presse complètement lunaires, l’ancien sélectionneur nous a habitués à de grands moments lors de ses sorties devant les journalistes. Ce 9 septembre 2008 n’échappe pas à la règle.

À la veille d’un France-Serbie déjà capital dans la course à la qualification pour le Mondial 2010, Raymond Domenech se présente devant le parterre de journalistes avec l’envie d’en découdre. La France sort d’un Euro cataclysmique et son maintien à la tête de la sélection est sans cesse remis en cause. Se voulant calme et subtilement sarcastique, il enchaîne les saillies, maintenant devenues mythiques.

La conférence de presse lunaire de Raymond Domenech :

Il démarre tambour battant. "Il y a du monde aujourd'hui. L'odeur du sang vous intéresse." Avant de poursuivre. "Heureusement que les lois d'exception et la guillotine n'existent plus, sinon certains parmi vous se feraient un malin plaisir de m'envoyer sur l'échafaud. Je n’ai tué personne, mais peut-être que j’aurais été mieux servi si j’avais tué quelqu'un."

Il conclura cette tirade folle en assénant qu’il "vient ici pour parler de l’équipe de France", et en aucun cas de son sort.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté