Vidéo : quand Eric Cantona réalisait la meilleure célébration de l'histoire

Jonathan Ferdinand - vendredi 21 décembre 2018 7.6k Likes

Dans la carrière d'Eric Cantona, 1995 restera assurément comme l'année la plus chaotique de toutes. Celle du "Kung-Fu" sur un supporter de Crystal Palace du côté du Selhurst Park de Londres et des 8 mois de suspension de toute pratique du football qui ont suivi. Quant à 1996, elle restera comme celle de la rédemption. Celle de l'apogée de l'attaquant français en tant que mâle alpha.

Pourtant, cet exercice 96 n'avait pas débuté sous les meilleurs auspices. Aimé Jacquet le raye définitivement du groupe France pour l'Euro 1996, afin de préparer 1998 dans la "sérénité". A l’automne, l'attaquant français passe 100 jours sans marquer ; le Manchester United dont il est capitaine prend même une rouste à Newcastle (5-0). Mais l'hiver finit par sourire aux Red Devils et à King Canto. Le 21 décembre 1996, Man U reçoit Sunderland dans le cadre de la 18e journée de Premier League. La victoire est capitale pour United, 6e seulement, à 6 points du leader Arsenal. Face au modeste 12e du championnat, le match tourne à la boucherie. Un festival offensif devant 55 081 témoins, subjugués par l’efficacité offensive des hommes de Sir Alex Ferguson.

Ole Gunnar Solskjaer ouvre le score, Cantona double la mise sur un penalty concédé par le gardien français des Black Cats Lionel Pérez. Solskjaer puis Nicky Butt enfoncent le clou (4-0). Comme dans une corrida, la bête est au sol, reste la mise à mort. Qui d'autre pour s'en charger que ce catalan d'origine qu'est Eric Cantona ? 79ème, le natif de Marseille, hérite du ballon au milieu du terrain et s'en va écrire l'histoire, du football et des célébrations de buts. Après une chevauchée, Cantona voit que Pérez, qu'il a côtoyé à Nîmes est avancé. Il opte habilement pour un lob magnifique qui tape le haut du poteau avant de rentrer dans la cage. 5-0, la cause est entendue depuis longtemps, mais la bête ne se relèvera plus jamais.

La célébration légendaire d'Eric Cantona :

Le but à peine marqué, Cantona, col relevé et regard perçant se retourne vers la tribune présidentielle d'Old Trafford. Il pivote comme pour réclamer les vivats du "Théâtre des Rêves". Vivats qu'il obtient, Old Trafford a rêvé. Ce 5ème est légendaire, mais dans les journaux du lendemain, c'est bien la célébration qui reste dans les esprits. La posture a autant électrisé que le but en lui-même. Ce soir-là, Canto est une fois pour toute devenu le King de Manchester United.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté