La plus grosse humiliation de l'histoire, signée Eric Cantona

Antoine Mérand - mardi 18 décembre 2018 2.6k Likes

« Quand les mouettes suivent un chalutier, c’est parce qu’elles pensent qu’on va leur jeter des sardines. » En 1995, Eric Cantona passe au tribunal pour avoir asséné un violent coup de pied à un supporter de Crystal Palace en plein match, après que celui-ci a tenu des propos xénophobes à son égard. Lorsqu’il prononce cette phrase pendant la conférence qui suivait la séance au tribunal, les journalistes commencent à y chercher un sens.

Certains comprennent une métaphore entre les mouettes et les journalistes, et les informations et les sardines. D’autres n’y trouvent que du vent. Ils ont sûrement tous un peu raison. Parce que Cantona, c’est un peu tout ça à la fois : un homme frontal et direct, mais qui semble totalement désabusé. Beaucoup appellent cela le talent, là où les plus rancuniers (ou les moins subtiles) voient un soupçon de folie. Mais là encore, quelle différence ? Au-delà de ses crises de nerfs, Eric Cantona est quelqu’un d’authentique qui ne triche pas. Une façon d’être qui lui faisait faire des merveilles, comme des actes regrettables, sur les terrains de football.

Absent des terrains de janvier à octobre 1995 avec Manchester United pour ce fameux coup de pied envers un supporter, Cantona fera un retour tonitruant en Premier League, en inscrivant 14 but en 30 matches, et en soulevant le titre de champion ainsi que la Coupe d’Angleterre. Il disputera une cinquième saison au club en 96/97, remportant de nouveau la Premier League, mais mettra un terme à sa carrière en mai 97, pourtant au sommet de son art. Il déclarera vouloir finir sur de bonnes performances, et tirer sa révérence avant de baisser de régime.

Les supporters de Manchester, frustrés mais non moins reconnaissants du travail accompli par le Français sous leurs couleurs, retrouveront leur buteur en 1998, lors d’un match d’exhibition face à Newcastle, en l’honneur des joueurs de United décédés dans le crash du vol Air Munich du 6 février 1958. A l’occasion de ce match, Cantona inscrira un but d’anthologie, un brin oublié des mémoires.

Le but de Cantona contre Newcastle :

Un joueur, deux joueurs, trois joueurs, puis le gardien, pour l'une des plus grosses humiliation du l'histoire du football.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté