La célébration la plus ingénieuse de l'histoire... ou pas !

Florian M. - lundi 04 novembre 2019 0 Like

6 avril 2011. Les Vancouver Whitecaps reçoivent le New England Revolution pour une rencontre de MLS. D'apparence banale, ce match deviendra le théâtre d'un controverse incroyable de l'autre côté de l'océan Atlantique. À la 55e minute de jeu, les locaux obtiennent un penalty et c'est le Français Eric Hassli qui se charge de le frapper.

Le joueur formé au FC Metz s'élance et marque d'une subtil panenka. Heureux, l'attaquant se dirige alors vers ses supporters, retire son maillot et l'envoie dans les tribunes. Mais pour s'éviter un carton jaune stupide, Hassli avait prévu un maillot de rechange... en dessous. Pas suffisant pour convaincre l'arbitre, qui lui distribuera son deuxième carton jaune de la partie, synonyme de carton rouge.

La célébration (presque) ingénieuse d'Eric Hassli :

Malgré des contestations de la part de ses coéquipiers, Eric Hassli a bien quitté le terrain ce jour-là. Une décision arbitrale incompréhensible pour beaucoup de fans de football et pour les médias. Encore aujourd'hui, la question se pose : l'arbitre a-t-il bien fait de le sanctionner ? Et la réponse risque de ressembler à celle concernant la VAR : "Tout est une question d'interprétation."

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté