Les journalistes ont boycotté l'OL à cause de Jean-Michel Aulas

Jonathan Ferdinand - vendredi 09 mars 2018 0 Like

C’était l’attaque de trop envers la presse sportive. En s’en prenant jeudi à deux journalistes du Progrès, quotidien rhodanien spécialisé sur l’Olympique Lyonnais, et en postant une photo d’eux à leur insu, Jean-Michel Aulas a fait payer sa communication virulente à son club. Une deuxième en moins de deux jours après celle contre le consultant Nicolas Puydebois, ancien joueur de l'OL. Mieux, il a fait circuler une fausse information à l’égard de ces deux journalistes, selon laquelle l’OL aurait payé leur billet d’avion pour se rendre à Moscou dans le cadre des huitièmes de finale de Ligue Europa.

Une fake news de plus dans un environnement qui n’en manque pas. Les deux journalistes ont été défendus par de nombreux internautes, dont des confrères, qui ont rappelé au président lyonnais qu’il ne s’agissait en rien d'un voyage gratuit. Si ce dernier a été organisé par l’OL, Le Progrès a bien payé près de 1 200 € pour couvrir la victoire de l’OL sur la pelouse du CSKA jeudi (1-0). Face à ces nouvelles attaques de JMA, les journalistes ont décidé de boycotter la conférence de presse du club rhodanien au cours de laquelle Lucas Tousart et Bruno Genesio devaient s’exprimer.

"Suite à la communication ces jours-ci de Jean-Michel Aulas sur Twitter, communication malveillante, mensongère et indigne d’un président de club à l’égard d’un consultant puis d’un journaliste, avec notamment la complicité présumée d’un partenaire majeur du club, les médias qui suivent l’Olympique lyonnais ont décidé en signe de protestation de passer sous silence son actualité d’ici au match face à Caen, dimanche. Par conséquent, nous ne participerons pas à cette conférence de presse. En tout cas, désolé Lucas… Ce n’est évidemment ni contre ton équipe, ni contre toi, ni contre votre staff", a indiqué un journaliste à Lucas Tousart, avant que tout le monde ne quitte la salle. La réaction du joueur lyonnais, médusé par l’initiative, est d'ailleurs assez drôle.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté