Le coup franc fracassant de Benzema contre Saint-Etienne en 2008

Antoine Mérand - vendredi 23 novembre 2018 1k Like

On ne le présente plus. Que vous l’aimiez, ou non, Karim Benzema restera l’un des plus grands joueurs français du football moderne. De par son palmarès impressionnant et son parcours exemplaire, pour avoir eu le mental assez dur pour surmonter les polémiques et les critiques, justifiées ou non, pour avoir eu la capacité de s’imposer dans l’un des meilleurs effectifs du Real Madrid de l’Histoire, Benzema mérite le respect.

Si les choses s’étaient déroulées autrement, peut-être que son nom serait floqué sur tous les maillots français, peut-être aurait-il endossé le rôle de mentor pour Kylian Mbappé, et sans doute l’aurait-on vu soulever la Coupe du monde avec les Bleus.

Mais le fait est qu’en France, personne n’aime Karim Benzema, ou du moins ce que les médias ont fait de lui. Alors finalement, qui peut porter un réel jugement et affirmer qu’il le connait vraiment ? Incrusté dans des débats qui ne le concernent pas toujours, Benzema fait presque office de martyr, ou bien de bouc émissaire : celui sur lequel on aime cogner parce qu’il en faut toujours un, à coup de mauvaise fois et d’arguments bancales.

Mais là où certains lui vouent une haine imaginaire, d’autres, comme les supporters de Saint-Etienne, peuvent garder en travers de la gorge un petit goût d’amertume. Car avant de s’envoler pour le Real Madrid, KB9 a fait les beaux jours de l’Olympique Lyonnais, son club de formation, et n’a jamais connu une seule défaite face à l’ennemi régional numéro un : l’ASSE.

Lors de la saison 2007/2008, il inscrira 20 buts, son record en Ligue 1, et terminera meilleur buteur du championnat. On se souviendra notamment de ce coup franc magistral, inscrit sur le terrain des Verts, dans les tous derniers instants du match.

Le but magnifique de Benzema :

27 janvier 2008, 23ème journée de Ligue 1 : l’Olympique Lyonnais se dirige vers son septième titre de champion consécutif, mais est mené sur la pelouse des Verts. On entre dans les arrêts de jeu, fixés à trois minutes. Benzema s’écroule au 25 mètres, l’arbitre accorde un coup franc. Le jeune lyonnais prend les choses en main, s’élance, et envoie tranquillement le ballon au fond des filets, sans que personne ne réagisse. Les joueurs et le banc exultent, Benzema est au sommet.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté