Quand Klose a montré qu'il était le joueur le plus fair-play du monde

Clément P. - vendredi 28 février 2020 0 Like

Champion du monde, meilleur buteur de l'histoire de la sélection allemande (71 buts), de l'histoire de la Coupe du monde (16 buts)... C'est peu dire que Miroslav Klose a marqué de son empreinte le monde du football.

Mais plus que pour son palmarès ou ses buts, c'est pour son fair-play que l'on se souvient encore de l'attaquant aujourd'hui. Par deux fois dans sa carrière, il s'est distingué en faisant preuve d'une rare honnêteté, en réfutant des décisions arbitrales pourtant à son avantage.

26 septembre 2012, 5e journée de Serie A au San Paolo de Naples. La rencontre entre les locaux et la Lazio vient à peine de débuter lorsque Miroslav Klose ouvre le score sur un corner. Mais les Napolitains ne l'entendent pas de cette oreille et se ruent sur l'arbitre. Le motif ? L'Allemand aurait marqué de la main. L'arbitre ne l'a pas vu, et se tourne alors vers l'interessé pour lui demander : a-t-il, oui ou non, inscrit son but de manière illicite ? L'attaquant assume pleinement son geste, et indique que c'est bel et bien le cas. But annulé.

Klose avoue avoir marqué de la main :

Ce n'est pas la première fois que l'attaquant se distingue par un tel geste. Le 30 avril 2005, alors qu'il porte encore les couleurs du Werder Brême, il refuse d'accepter un penalty, en affirmant à l'arbitre que le tacle qu'il a subi dans la surface était régulier.

Klose refuse le penalty accordé par l'arbitre :

Preuve que tous les joueurs ne sont pas prêts à tout pour gagner

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté