Le jour où le cheikh du Koweït est venu annuler un but de la France

Hugo Saturnin - samedi 11 mai 2019 0 Like

Depuis sa création, la Coupe du Monde a connu de nombreuses controverses. On pense évidemment au but de la main inscrit par Diego Maradona face à l'Angleterre en 1986. Comme nos voisins anglais, l'équipe de France a été victime d'un litige lors de l'édition 82 en Espagne.

Le 6 juin 1982, l’équipe de France dirigée par Michel Hidalgo dispute son deuxième match de phase de groupe de la Coupe du monde. Battus par l’Angleterre lors de leur première rencontre, les Bleus sont dans l’obligation de s’imposer face à la modeste équipe du Koweït, qui dispute d'ailleurs son premier Mondial. Logiquement, les Français déroulent dans cette rencontre jusqu’à mener par trois buts d’écart en fin de rencontre grâce à une réalisation d’Alain Giresse (4-1). Une situation qui ne convient guère au Cheikh du Koweit, Fahid Al-Ahmad Al-Sabah.

Ce dernier n’hésite pas à descendre sur la pelouse pour faire invalider un but de l'équipe de France. Sous pression et complètement dépassé par les évènements, l’arbitre écoute le Cheikh et décide d’annuler la réalisation. Hors de lui, Michel Hidalgo, alors sélectionneur des Bleus, enrage. La police espagnole est obligée d'intervenir, et lui empêche l'accès au terrain. Après plus de 15 minutes d'interruption et de négociations, le match reprend. Si le but sera quand même annulé, l'arbitre de la rencontre, Miroslav Stupar, est définitivement radié par la FIFA et n'arbitrera plus jamais un match de football.

Le cheikh du koweït annule un but de la France :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté