Quand Maradona a déclenché la plus grosse bagarre de l'histoire du foot

Hugo LC - dimanche 07 juillet 2019 2.2k Likes

Durant le Mondial en Russie, Diego Maradona s’est fait remarquer pour son attitude survoltée en tribune, sans doute provoquée par quelques produits illicites, dont la consommation de la part du champion du monde 86 n’est plus une rumeur.

Des coups de sang fidèles à l’Argentin, connu pour son caractère bien trempé qui faisait sa force lorsqu'il avait le ballon dans les pieds. Mais le grand problème de Maradona, qui lui vaudra cette fin de carrière plus que moyenne et une dernière saison à Naples totalement blanche, c’est le self-control. L’impulsivité est commune à beaucoup de joueurs, mais l’important est de parvenir à canaliser cette énergie pour la laisser prendre vie dans le jeu. Facile à dire.

Le jour où Maradona a déclenché la plus grosse bagarre de l’histoire du football :

Le 5 mai 1984, Diego Maradona tente de décrocher sa seconde Coupe du Roi consécutive avec le FC Barcelone. Vainqueur la saison précédente face au Real Madrid (2-1), le Barça est en route pour décrocher la 21ème Copa del Rey de son histoire. Mais en face, on retrouve le champion d’Espagne 84, Bilbao, et surtout son défenseur, Andoni Goikoetxea, plus connu sous le nom de « boucher de Bilbao ».

Un an auparavant, Goikoetxea avait violemment taclé Maradona, contraignant le joueur à sortir sur civière. Les deux joueurs sont donc réunis de nouveau, pour une finale de très haute intensité : l’Atletic Bilbao ouvrira la marque avant le quart d’heure de jeu, et parviendra à tenir le score jusqu’à la fin du match, résistant aux assauts barcelonais. Marqué à la culotte par le boucher, Maradona ne pourra s’exprimer durant la rencontre.

Et c’est alors qu’au coup de sifflet final, après 90 minutes sans pouvoir trouver la voie du but et à subir le marquage de celui qui l’avait blessé un an plus tôt, Diego Maradona craque. L’Argentin se précipite sur le joueur et lui assène un violent coup de pied. Le stade s'embrase et les acteurs deviennent incontrôlables. Sous les yeux du roi Juan Carlos, le Santiago-Bernabéu de Madrid se transforme en ring de boxe.

Triste fin de parcours pour le Barça cette année-là, mais surtout triste fin d'histoire entre Maradona et le club catalan, puisque le joueur s'engagera avec Naples quelques mois plus tard.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté