Marseille 5-4 Montpellier : le jour où l'OM a réalisé une folle remontada

Antoine Mérand - dimanche 04 novembre 2018 753 Likes

Tout le monde se souvient du fameux Lyon-Marseille de 2009, soldé par un 5-5 hallucinant, ou bien du Trophée des champions de 2011 entre Lille et Marseille, durant lequel les Phocéens avaient réalisé une incroyable remontada pour s’imposer 5 buts à 4.

Des matches de folie, qui sont une marque de fabrique du club du sud de la France, puisqu’une décennie auparavant, les Marseillais faisaient déjà vivre des sensations fortes à leurs supporters. Le plus bel exemple, ce fameux Marseille-Montpellier de 1998.

Un match de dingue :

Le 22 août 98, la France est championne du monde depuis un mois et 10 jours, et la Ligue 1 a déjà repris depuis 3 semaines. L’Olympique de Marseille accueille Montpellier pour le choc sudiste de la 3ème journée.

Les 22 acteurs entrent sur le terrain, avec de chaque côté un effectif de qualité. Gallas, Blanc, Pires, Ravanelli pour les Olympiens, et Sauzée, Silvestre, Gravelaine, Bakayoko pour Montpellier. Si la rencontre promet d’être intéressante, Rolland Courbis, le coach marseillais, est loin de s’imaginer le scénario qui va suivre.

En 20 minutes, de la 15ème à la 34ème, les Montpelliérains de Jean-Louis Gasset fracassent Marseille en inscrivant 4 buts. Entre deux réalisations de Bakayoko, Robert et Sauzée trouveront eux aussi le chemin des filets. À la pause, c’est la stupeur au Vélodrome. Rolland Courbis est fou de rage, et Nicollin sabre déjà le champagne.

Au retour des vestiaires, Marseille met le pied sur le ballon, et ne le lâchera plus. Leurs chances de match nul sont minces, celles d’empocher les 3 points quasiment inexistantes. Mais la victoire n’appartient qu’à ceux qui y croient, et Courbis n’a pas l’intention de se laisser humilier.

À l’heure de jeu, Maurice inscrit le but de l’honneur pour les Marseillais. Puis quatre minutes après son entrée en jeu à la place de Daniel Bravo, Christophe Dugarry marque lui le but de l’espoir à la 64ème. 4-2, tout est relancé. Le récent champion du monde ira de son doublé quelques instants plus tard, en marquant de la tête sur corner à la 71ème. Montpellier est dépassé, et le Vélodrome, qui a retrouvé ses couleurs, pousse son équipe. Il reste 6 minutes à jouer dans le temps réglementaire, Eric Roy reprend le ballon qui traîne devant le but de Montpellier et envoie une mine : 4-4. Courbis exulte sur son banc. Mais la folie ne s’arrête pas là. 90ème minute, Pirès s’écroule dans la surface, l’arbitre indique le point de pénalty. C’est Laurent Blanc qui s’en charge : 5-4.

Les hommes de Gasset sont à terre. Ils menaient 4-0 à la mi-temps, mais s’inclinent 5-4 au bout du match, face à des Marseillais morts de faim.

À l'issue de ce match, Marseille livrera une bataille sans merci pour le titre contre les Girondins de Bordeaux. Tout au long de la saison, les deux clubs se partageront le fauteuil de leader, jusqu'à ce que l'OM ne craque à deux journées de la fin.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté