Ce qu'il s'est passé la dernière fois que Messi a joué contre la France

Florian M. - vendredi 29 juin 2018 3.1k Likes

Alors que l’Argentine s’est imposée dans la douleur face au Nigéria (2-1), l’équipe de Jorge Sampaoli affronte la France en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018 ce samedi. Une rencontre qui s’annonce déjà explosive et qui ne devrait pas décevoir les fans de foot. Mais historiquement, l’affiche n’a que très rarement souri aux Bleus.

Et pour cause, en 11 rencontres, l’équipe de France ne l’a emporté qu’à deux reprises, contre trois matchs nuls et… six défaites. La dernière fois où les deux équipes se sont rencontrées, c’était il y a presque 10 ans, le 11 février 2009 au stade Vélodrome. Ce jour-là, Lionel Messi s'est mué en bourreau des Bleus de Raymond Domenech.

Le jeu et les joueurs :

Neuf ans plus tard, on ne retrouve qu'un seul joueur de l'équipe de France de l'époque : Steve Mandanda, qui était même titulaire. Sinon, aucun joueur du onze de départ aligné aujourd'hui par Didier Deschamps. Du côté de l'Argentine, les seuls rescapés se nomment Javier Mascherano, Sergio Aguero et Lionel Messi.

Sur le terrain, rien de bien spectaculaire. Devant les 60 000 spectateurs présents, le match peine à s'emballer, alors que Nicolas Anelka et Franck Ribéry manquent chacun des occasions de but. Il faut attendre la 41ème minute pour voir l'ouverture du score sur une frappe de Gutierrez qui, grâce à un rebond, trompe la vigilance de Steve Mandanda. Coup de massue sur la tête des Bleus, qui n'avaient pas été inquiétés jusque-là.

Messi déjà décisif :

Seulement âgé de 21 ans en 2009, Lionel Messi éblouissait largement les stades d'Europe par son talent. Dans une seconde période aussi intéressante que la première (c'est-à-dire presque plate), les joueurs de Raymond Domenech ont tenté de construire sans réel succès. Après une erreur au milieu de terrain, Carlos Tévez est même parti en solo avant de servir Lionel Messi.

Incroyable balle au pied, La Pulga aura attendu la 82ème minute de jeu pour rendre son sélectionneur Diego Maradona comblé. Doté d'une vitesse impressionnante, c'est avec un sang-froid exceptionnel que le joueur du FC Barcelone est venu crucifier les Bleus d'une frappe tendue, que le portier tricolore ne peut arrêter. Score final, 2-0 pour l'Argentine, devant un public qui scande un très froid "Domenech démission !" Peu rassurant à un an du Mondial 2010 ultra décevant en Afrique du Sud.

Le résumé de France-Argentine :

Déjà en 2009, Lionel Messi jouait un rôle majeur dans le succès de son pays. Cette année encore, l'Albiceleste compte plus que jamais sur les éclairs de génie de sa pépite. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté